IKEA s’impose sur le marché des… ventes aux enchères

Barnebys qui se définit comme le « Google des ventes aux enchères », estime que les meubles Ikea enregistrent aujourd’hui de très beaux résultats aux enchères. La plupart des produits phares de la marque atteignent des sommets et dépassent largement leur prix initial.

Par exemple, les meubles de la collection « Åke », fabriquée entre 1952 et 1956 et composée de fauteuils et de canapés, sont ceux qui se vendent le mieux et qui atteignent des prix records.

Le fauteuil « Mushroom » conçu par le designer danois, Philip Arctander en 1944, fait partie des objets décoratifs les plus recherchés lors des ventes. En 2013, la paire de ce modèle de fauteuils s’est vendu 170 395 euros en 2013 par la maison Phillips.

Ikea a produit, à l’époque, des copies de ce siège iconique qui ont surpris de nombreux collectionneurs puisqu’au fil du temps, leur valeur a augmenté. Aujourd’hui, il se vend, en moyenne, autour de 1176 euros.

Objets familiers

« Lorsqu’une nouvelle génération devient financièrement bien établie et qu’elle commence à acheter aux enchères, elle commence par s’intéresser à ce qui lui est familier et ce qu’elle a connu durant son enfance, explique Pontus Silfverstolpe, co-fondateur de Barnebys, nous l’avons vu notamment au tournant du siècle dernier, quand le design scandinave des années 1950 et 1960 est devenu très populaire, aujourd’hui c’est au tour du design des années 1970 et 1990 ».

Collaboration avec de célèbres designers

Le fondateur d’IKEA, Ingvar Kamprad, a très vite cerné les avantages de collaborations avec de grands designers comme Verner Panton, Niels Gammelgaard, Thomas Sandell et Ilse Crawford, dont les créations sont aujourd’hui très recherchées sur le marché des ventes aux enchères.

Au milieu des années 1990, Verner Panton crée la chaise « Vilbert ». À l’époque celle-ci remporte un succès assez faible auprès du public. Aujourd’hui, elle se vend à plus de 800 euros aux enchères et fait partie des références très prisées par les collectionneurs.

En 2006, la situation est similaire. Lors du lancement de la collection Art Event, une collection en édition limitée de 12 affiches ont été réalisées par 12 artistes de renommée internationale. Peu prisée à l’origine, l’affiche de Ernst Billgren’s « Premiär » est mise en vente par l’enseigne à 170 euros. Elle s’est néanmoins vendue récemment pour la modique somme de 1 325 euros ; autrement dit : presque 10 fois son prix de départ.

Petits conseils d’expert

« Personnellement, je pense que la collection IKEA PS va connaître une demande très forte prochainement » assure le cofondateur du moteur de recherche d’objets d’art et d’antiquité. Paradoxalement,« les pièces qui se vendent le mieux aux enchères sont celles qui marchent le moins bien en vente classique » rajoute Pontus Silfverstolpe.

Donc si vous possédez des meubles du géant suédois de l’ameublement à prix démocratique, conservez-les ; ils vaudront peut-être un jour une fortune dans les salles de ventes aux enchères.

Sur le même sujet
Ventes aux enchères