Campagne de Burger King: un premier contact entre l’entreprise et le Palais

Un premier contact a eu lieu entre le Palais royal et Burger King au sujet de la campagne publicitaire de l’enseigne, indiquent l’entreprise de fast-food et le Palais lundi. Dans cette campagne, Burger King demande aux Belges de choisir entre le roi Philippe et le Whopper 1er – son burger phare. Une démarche qui ne plaît pas au Palais royal.

« Un premier contact a été pris pour exprimer notre désapprobation par rapport à cette manière de faire », commente le Palais lundi, sans donner davantage de précisions sur le contenu de l’entretien. De son côté, Burger King confirme « qu’un premier contact tout à fait cordial et constructif vient d’être pris ». « Burger King tient à préserver la confidentialité quant au contenu de cet échange et ne souhaite dès lors pas faire d’autre commentaire », ajoute l’enseigne de restauration rapide.

Aucune autorisation

Interrogé par Sudpresse, le Palais royal rappelait samedi que l’image du Roi est soumise à autorisation et qu’aucune demande ne leur avait été adressée dans ce cas-ci. « Nous aurions de toute manière refusé car Burger King utilise l’image du Roi à des fins strictement commerciales », précisait son porte-parole. Burger King précisait que sa campagne publicitaire fait appel « au second degré, voire au 3e degré ».

Le premier établissement belge ouvrira ses portes à la fin du mois de juin à Anvers.

Sur le même sujet
PolitiqueBurger King