Ceci est le long format de Johanna

A deux heures du matin jeudi, elles ont utilisé un projecteur pour faire apparaître, en lettres géantes sur les colonnes de l’Assemblée, les phrases : «Quatre ans de guerre au Yémen — Des milliers de civils tués — En France, la vente d’armes rapporte gros — Au Yémen, elle coûte cher».

L’opération n’avait fait l’objet d’aucune demande d’autorisation et a été interrompue après environ dix minutes par le passage impromptu d’une voiture de police, qui n’est pas intervenue. Aucune arrestation n’a eu lieu, a précisé à l’AFP l’un des organisateurs de l’opération.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite