Un autre Belge serait mort en Syrie

Tarik Taketloune avait été étudiant à l’institut technique TSM de Malines. Il était mécanicien automobile.

Selon son père, le jeune aurait été tué d’une balle en pleine tête alors qu’il dormait. Trois jours avant son décès, Tarik Taketloune aurait dit à sa famille qu’il comptait rentrer en Belgique.

Son frère, Elias Taketloune vient pour sa part d’être arrêté à son retour en Belgique. Militant de Sharia4Belgium, il était revenu en Belgique prématurément pour voir son nouveau-né. Il nie s’être battu en Syrie et affirme avoir participé à des actions humanitaires. La Chambre du conseil a entre-temps confirmé sa détention pour une durée d’un mois.

Sur le même sujet
belges-syrieSyrieBelgique