Le Premier ministre tunisien accueilli à Bruxelles par les Femen

Le premier contact du Premier ministre tunisien Ali Larayedh en visite à Bruxelles ce mardi aura été avec... le phénomène "femen". Quelques-unes des militantes féministes aux seins dénudés ont surgi en effet alors qu'il arrivait devant le siège des institutions européennes ce matin vers 9h30.

Les femen réclamaient la libération de leur amies militantes européennes - deux Françaises et une Allemande - qui passent en appel à Tunis demain après avoir écopé de quatre mois de prison ferme pour avoir dévoilé leurs seins le 29 mai à Tunis en solidarité avec une Tunisienne emprisonnée.

Peu auparavant, ce mardi matin, M. Larayadh avait reçu Le Soir pour un entretien dans les locaux de l'ambassade tunisienne avenue de Tervuren à Woluwe-Saint-Lambert et il y avait répondu à une question sur le procès des femen.

« J’espère que cette affaire se clôturera au plus tôt, nous a dit Ali Larayedh, membre du parti islamiste Ennahda. Si la justice tunisienne ne les relaxe pas, nous devrions les libérer. Le président de la république dispose du droit de grâce dans ses compétences. Cela dit, j’estime que ces jeunes femmes ont agi de manière offensante pour le sexe féminin, elles n’ont utilisé ni le moyen ni le goût corrects. Mais elles n’ont pas été maltraitées et elles ont droit à un jugement en bonne et due forme ».