Diffuser ou non Cantat? Les radios belges s’interrogent

Après un retour sur scène il y a trois ans à Bègles, dans l’agglomération de Bordeaux, Bertrand Cantat revient ce lundi avec une chanson intitulée « Droit dans le soleil ». Exit Noir Désir, le nouveau groupe de Bertrand Cantat se nomme « Détroit » et compte parmi ses rangs le bassiste Pascal Humbert. Le titre sort dix ans après le meurtre de l’actrice française Marie Trintignant à Vilnius. Sombre, lent et mélancolique, nous avons cherché à savoir, sans être exhaustif, sur quelle radio serait diffusé ce titre…

Des comités d’antenne pour se concerter sur la question

Jean-François Pottier, « music manager » chez Nostalgie, déclare qu’un comité d’antenne se penchera sur la question de diffuser ou non ce titre sur ses ondes en fin de semaine. Il ajoute cependant : « ça m’étonnerait qu’elle soit diffusée, car la chanson ne correspond pas à la sonorité de Nostalgie ».

Le même comité d’antenne avait par exemple suspendu la diffusion de « Frozen » de Madonna, considérée en Belgique comme illégale pour plagiat. En règle générale, le choix se veut essentiellement artistique, la radio continuant de diffuser « Le vent nous portera » de Noir Désir.

Même son de cloche chez Bel-RTL, où un comité doit se réunir mercredi pour débattre de la question. « Nous n’avons pas de tabou, notre auditoire ne rentre pas en compte dans la sélection » nous affirme Thomas Simonis, en charge de la programmation musicale de la radio. « Nous allons voir si la chanson rentre dans la couleur artistique de Bel-RTL » ajoute-t-il.

« James Brown a passé trois ans en prison, et on le diffuse toujours ! »

Enfin Dominique Ragheb de La Première, a reçu « Droit dans le soleil » ce matin, et compte le diffuser ce lundi soir. Un débat aura lieu ce mardi sur la polémique autour de cette chanson. « Nous ne sommes pas pour la censure » explique le directeur de la programmation musicale de La Première, « et il ne faut pas oublier que Cantat n’est pas le seul dans ce groupe, il y a notamment la violoniste belge Catherine Graindorge sur certaines chansons. On verra si après diffusion, nous aurons des plaintes ou pas » ajoute-t-il.

Mais Dominique Ragheb tient également à souligner que d’autres chanteurs ont également un passé sulfureux, des artistes que l’on peut toujours entendre à la radio. « James Brown a été condamné à trois ans de prison pour violence conjugale et possession de drogue par exemple, et nous continuons de le passer » déclare-t-il. « Idem pour Ike Turner ». Pour Dominique Ragheb, le débat autour de Bertrand Cantat et son nouveau projet sera plus polémique en France.

Les réactions sur les réseaux sociaux