Philippe Vande Walle est suspendu de l’antenne à la RTBF pour un tweet «raciste»

« Bakkali Diable Rouge..."J'sais pas encore"!!!... Ça commence à me pomper l'air!!!!Des"Purs Belges"(Meunier,Vossen) viennent en rampant »... Un tweet inacceptable signé Philippe Vande Walle, dimanche matin. L’ancien gardien, connu pour ses commentaires parfois « limite » va, cette fois trop loin. Les réactions ne tardent pas, sur les réseaux sociaux, qui le traitent de « raciste ». Face à la polémique qui enfle, l’ancien entraîneur des gardiens chez les Diables finit par poster un nouveau tweet : « Je ne suis en AUCUN cas raciste!!!!!C'est le "principe" choix qui m'interpelle. »

Peu importe les « précisions », elles n’effacent pas les propos inadmissibles de Philippe Vande Walle. Lequel est par ailleurs chroniqueur tant à la radio qu’en télévision pour la RTBF. Heurtée par ce tweet, la chaîne publique a immédiatement pris une sanction à l’égard du consultant pigiste. « Ces propos sont graves et contraires aux valeurs que la radio et télévision publique entend défendre. Nous l’avons suspendu de l’antenne dès ce dimanche », explique Bruno Deblander, porte-parole de la chaîne.

Explications

Dès ce lundi matin, Philippe Vande Walle est par ailleurs convoqué boulevard Reyers, devant les directeurs de l’information et des sports. «Nous allons lui demander des explications quant à ses propos », poursuit le porte-parole de la RTBF. Qui ajoute aussitôt : « Mais, surtout, nous allons lui expliquer quelles mesures nous comptons prendre à son égard. » Selon nos informations, lesdites mesures incluraient une cessation immédiate de la collaboration avec l’ancien gardien.

Contacté par nos soins dans l’après-midi, Michel Lecomte, le chef des sports à la RTBF, n’avait pas de mots assez durs pour condamner les propos de Philippe Vande Walle. « C’est complètement déplacé. Je suis très très fâché. Pareils propos sont tout simplement inadmissibles. Pour la suite, comme le précise le communiqué de la RTBF, il est convoqué ce lundi. »

« Si des personnes ont été blessées, je m’en excuse »

«    C’est complètement déplacé et inadmissible. Je suis très très fâché. » Joint en début de soirée, Philippe Vande Walle se dit « très très mal ». « J’ai sursauté des conséquences. Je n’aurais pas dû utiliser le mot « pur ». Si des personnes ont été blessées, je m’en excuse. »