Les habitants de Bailleul sous le choc après le passage d’une «mini-tornade»

Des corps de ferme éventrés, des toitures dévastées : une « mini-tornade » survenue dimanche soir a causé l’émoi dans la commune de Bailleul (Nord de la France) où, heureusement, seules deux personnes ont été légèrement blessées.

Plusieurs dizaines de maisons ont été touchées, « pour l’essentiel des tuiles arrachées », par ce fort coup de vent accompagné d’orages, a déclaré sur place Michel Gilloen, le maire de cette commune située entre Lille et Dunkerque. Mais quatre habitations et deux corps de ferme sont plus gravement endommagés. Des couvreurs étaient à pied d’œuvre lundi midi dans le quartier du Steent’je, affairés à réparer les toitures.

Arrivé sur place lundi à la mi-journée, le préfet du Nord Dominique Bur a assuré qu’aucune procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle n’était nécessaire, les assurances prenant en compte automatiquement ces phénomènes de vent, au-delà de 100 km/h.