Cuba prête à recevoir les investisseurs au port de Mariel

Le port de Mariel, méga-projet d’infrastructures de Cuba à 50 kilomètres à l’ouest de La Havane, sera prêt à partir du 1er novembre à recevoir les investisseurs internationaux dans sa Zone de développement spécial (ZED), a annoncé vendredi un de ses responsables.

L’administration de la ZED, comportant un port en eau profonde et des zones franches industrielles, sera assurée par un Bureau régulateur, dépendant directement du conseil des ministres, a expliqué Oscar Perez, directeur du développement des activités de ce Bureau.

Le port, construit avec des financements brésiliens, sera officiellement inauguré en janvier en présence de la présidente brésilienne Dilma Roussef, a ajouté Oscar Perez, cité par l’agence cubaine d’information AIN.

Célèbre pour avoir été le théâtre de l’exode massif de 125.000 personnes fuyant Cuba en 1980, le port de Mariel s’inscrit dans les projets d’infrastructures cubains pour se substituer au port de La Havane dans la perspective de l’agrandissement du canal de Panama.