La Belgique, partenaire privilégié de la NSA

Dans un document interne de la NSA, classifié Secret/Noforn (secret – réservé aux citoyens américains) et circulant depuis ce mercredi sur le Net, la Belgique est présentée comme un partenaire privilégié de la NSA dans ses opérations de partage des réseaux informatiques. Le document ne permet pas de savoir si la Belgique aurait participé activement aux opérations de renseignement électronique de la NSA.

Le document liste une première liste de pays « A » avec lesquels la NSA a une « coopération globale ». Il s’agit sans surprise des alliés les plus proches :Grande-Bretagne, Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, bref les signataires de l’accord de renseignement Ukusa.

La seconde liste de pays, pays « B », évoque une « coopération ciblée », et liste, dans l’ordre alphabétique, l’Autriche, la Belgique, la République Tchèque, le Danemark, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Corée du Sud, l’Espagne, la Suède, la Suisse, la Turquie.