La Belgique envoie l’équipe B-Fast aux Philippines

La Belgique va envoyer dimanche une équipe d’intervention rapide d’une trentaine de membres aux Philippines, touchées par le meurtrier typhon Haiyan, a indiqué l’agence de presse belge Belga.

L’équipe belge de premier secours et soutien, dite B-fast, qui compte 20 membres du personnel médical et 10 membres de l’équipe de soutien logistique, sera chargée de mettre en place un poste chirurgical avancé et d’installer une station de purification de l’eau, a précisé Belga citant le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, actuellement en visite en territoire palestinien.

L’intervention, d’un coût estimé de 500.000 euros, devrait durer une dizaine de jours, mais elle fera l’objet d’une évaluation sur place en fonction des besoins, a indiqué M. Reynders à Belga.

Le ministère belge des Affaires étrangères a par ailleurs ouvert un centre d’appel de crise, n’ayant pas encore réussi dimanche matin à entrer en contact avec une centaine des près de 800 Belges installés aux Philippines.

Parmi eux, 36 vivent dans les zones dévastées par le typhon Haiyan, dans le centre de l’archipel, a précisé le ministre.

Face à l’ampleur de cette catastrophe, qui pourrait avoir fait plus de 10.000 morts et 2.000 disparus selon les autorités philippines, plusieurs pays dont les Etats-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande se sont déjà mobilisés pour fournir de l’aide.

La Commission européenne, dont une mission sur place a entamé une évaluation des besoins, a pour sa part annoncé dimanche le déblocage d’une aide d’urgence de 3 millions d’euros.