Accueil

Carte blanche: Faisons reculer le recul de la langue française

L’usage du français est en net recul dans les institutions européennes au profit de l’anglais, qui est la langue officielle de seulement deux Etats membres depuis l’entrée en vigueur du Brexit. Le plurilinguisme doit y être culturellement souhaitable et juridiquement contraignant, estiment les auteurs de cette carte blanche.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Honi soit qui mal y pense », en français dans le texte, est depuis le XIVe siècle la devise de l’ordre de la Jarretière, le plus important de la chevalerie britannique. Si les Anglais continuent de parler français, pourquoi nous autres Européens ne ferions-nous pas de même ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs