Tempête de Saint-Nicolas: la Côte belge sous haute surveillance

Notre direct sur mobile

La tempête Xaver a touché la côte depuis ce jeudi après-midi. Selon les prévisions, la combinaison du vent et de la marée peut entraîner des niveaux d’eau très élevés. Le pic est attendu pour cette nuit à 3 heures du matin.

Un quartier évacué à Bredene

La commune côtière de Bredene a évacué préventivement 2.083 habitants. «  Si quelque chose se produit, ce sera la première région touchée. Mais cela reste préventif. J’espère qu’on se réveillera vendredi dans la même ville que jeudi soir », a déclaré le bourgmestre de la commune, Steven Vandenberghe. Un centre d’évacuation a été mis en place où toutes les installations nécessaires sont disponibles. La police va informer les habitants par lettre d’abord et au besoin personnellement. La compagnie de transport en commun flamande De Lijn a placé des chauffeurs et des bus en standby au cas où il faudrait aider à évacuer des communes de la Côte, à cause de la tempête Xaver, a indiqué jeudi Inge Debruyne de la zone De Lijn de Flandre occidentale.

Précautions dans les transports en commun

De Lijn a également pris des mesures de précaution. Vendredi, entre 2h et 4h du matin, la circulation des trams sera supprimée à titre préventif. Vendredi matin, les rails de tram seront minutieusement inspectés. La compagnie s’attend à ce que les rails soient recouverts de sable amené par le vent. Dans le cas où les trams ne pourraient pas rouler sur certains tronçons, des bus de remplacement seront mis en place. De Lijn informera ses clients vendredi matin via les panneaux d’information et son site internet. La tempête Xaver a causé des retards pour les Thalys reliant Paris et Bruxelles à Amsterdam. L’aéroport de Zaventem est, de son côté, très peu touché. Enfin, la SNCB et le gestionnaire des voies Infrabel suivent la situation de près. Enfin, la SNCB et Infrabel attendent l’impact de la tempête. Les conducteurs de trains ont reçu des instructions pour rouler très prudemment jeudi et vendredi, explique le porte-parole de la SNCB, Bart Crols. Du côté d’Infrabel, le personnel est prêt, ajoute Thomas Baeken.

Plusieurs blessés légers

Une femme a été légèrement blessée jeudi soir à Schaerbeek lorsqu’un arbre est tombé sur l’abribus où elle se trouvait, a indiqué la STIB. Les lignes de tram 7, 44 et 93 ont dû être interrompues à cause de la chute d’arbres et ne seront probablement plus rétablies ce jeudi soir, a encore précisé la STIB. Ces incidents-là n’ont pas fait de blessés, selon la STIB. Les pompiers de Bruxelles ont indiqué avoir été informés de la chute de deux grands arbres sur la chaussée avenue Jean Sobieski. Ils ont aussi enregistré une vingtaine d’appels pour des faits sans gravité tels des gouttières arrachées ou la présence de branches sur la route.

Trois personnes ont également été légèrement blessées jeudi soir après avoir été atteintes par des morceaux de roofing arrachées d’un toit par le vent à Anvers, a indiqué la police locale. Un homme souffre de quelques égratignures, une femme se plaint de l’épaule et une autre a été blessée au bras. Ils ont tous trois été emmenés à l’hôpital et les pompiers ont stabilisé le roofing. La tempête est, par ailleurs, responsable de la chute d’un arbre à Essen. Personne n’a été blessé cette fois. Les pompiers sont intervenus et ont évacué l’arbre après l’avoir débité en morceaux.

La Flandre est prête

La province de Flandre Occidentale a mis en alerte les différentes communes situées le long de la Côte. Le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, a déclenché le plan provincial d’urgence. Des mesures préventives en vue de protéger la côte ont été prises. Un inventaire des points sensibles a été réalisé et des renforts – la Protection civile et l’armée – ont été appelés pour aider et pour donner des sacs de sable. «  Toutes nos mesures préventives sont maintenant déployées ».

Promenade interdite sur les digues

Une promenade sur les digues et estacades est déconseillée car des débordements locaux par des vagues sont possibles, prévient l’IRM. Par ailleurs, il est recommandé aux ports de plaisance de rentrer les bateaux et de bien les attacher. Des patrouilles de police supplémentaires seront déployées. Le niveau de l’eau pourrait atteindre plus de 6 mètres La marée haute pourra alors atteindre un niveau de 6 mètres à Ostende (ce qui représente un surplus d’1m22 par rapport à la marée astronomique) et 7 mètres à Anvers durant la nuit de jeudi à vendredi. Le bord de mer sera alors concerné par une dangereuse marée de tempête (5,90 m).

Ostende et Nieuport ont déclenché le plan catastrophe communal

Après Bredene, c’est au tour d’Ostende et de Nieuport de déclencher le plan catastrophe communal à cause de la tempête qui s’annonce. Bruges a également déclenché le plan catastrophe communal.

Des conditions météos semblables à 1953

Selon les simulations menées par le service maritime du littoral, le niveau de la mer pourrait donc grimper de plus de 6 mètres, ce qui ne s’est plus vu depuis la tempête de 1953 qui avait fait une dizaine de morts en Belgique. Ostende s’était retrouvée sous eaux, la digue avait cédé en plusieurs endroits. Tout le centre-ville d’Ostende était sous 2 m d’eau.

Ce sont les mêmes conditions qui sont annoncées pour cette nuit. Ce phénomène est dû à la conjonction de deux phénomènes, d’un côté un vent fort jusqu’à 100 km/h en provenance directe de la mer du Nord, de l’autre côté un fort coefficient de marée. Marc Van Diepenbeek, climatologue à l’IRM avertit : « Il faudra surveiller la manière dont les vents vont se renforcer et voir par rapport à la marée quand on aura les plus gros coups de vent. C’est là que ce sera le plus dangereux ».

Une tempête qui frappe aussi l’Europe

La tempête « Xaver » circule sur le nord de l’Europe. La tempête a déjà touché la Grande-Bretagne faisant deux morts. Elle est aussi arrivée aux Pays-Bas où les écluses ont été fermées. Elle va aussi frapper l’Allemagne.