Sept nouvelles prisons pour endiguer la surpopulation carcérale

La Belgique compte 12.000 détenus, alors qu’il n’y a de la place que pour 9.500 d’entre eux. D’ici à la fin de l’année prochaine, on devrait compter un total de 10.800 places, ce qui n’est pas encore suffisant. C’est pourquoi la capacité d’accueil a encore été élargie, explique Het Laatste Nieuws lundi matin.

Le nouveau masterplan, sur lequel le gouvernement a conclu un accord de principe, prévoit sept nouvelles prisons. « Chaque installation disposera de ses propres spécificités, afin que les détenus qui nécessitent une surveillance importante se trouvent dans une prison de haute sécurité », explique-t-on au SPF Justice.

Lire aussi embed

Un établissement de haute sécurité verra par exemple le jour à Achêne, en région namuroise. A Paifve, près de Liège, c’est un centre pour internés qui sera installé. Des prisons classiques sortiront de terre dans le Limbourg, à Bourg-Léopold (sur le site du quartier militaire) et, en Flandre occidentale, à Ostende. Le centre de détention de Saint-Hubert, qui pratique un régime ouvert, et son pendant flamand, la prison de Wortel, seront agrandis, tandis que la prison de Verviers sera entièrement remplacée.