Di Rupo rencontrera les Afghans à Bruxelles

250 Afghans ont passé la nuit devant l’Hôtel de Ville de Mons pour solliciter une rencontre avec le Premier ministre. Une délégation des Afghans a rencontré les autorités communales de la ville de Mons ce lundi midi. Nicolas Martin, bourgmestre faisant fonction, leur a fait comprendre que « le niveau communal n’est pas l’interlocuteur pour un problème fédéral ».

« Si la situation avait perduré, j’aurais pris des dispositions avec la police pour que Mons soit libérée. Il n’est pas admissible que Mons soit prise en otage par un problème qui dépasse l’autorité communale », conclut Nicolas Martin.

Les Afghans ont cependant appris qu’une rencontre sera organisée ce mardi à 11h à Bruxelles au cabinet de Maggie De Block avec Elio Di Rupo, ce sera l’occasion de reparler du fond de leur problème. Le mouvement se termine sur cette note d’espoir. Ce lundi en milieu d’après-midi, les 250 afghans replient bagages et se préparent à reprendre le train pour Bruxelles et le Béguinage.