Le Belge mange deux fois trop de viande rouge

D’après un avis du Conseil supérieur de la santé, le Belge absorbe 640 grammes par semaine, alors que 300 grammes lui suffiraient. Et permettrait de baisser de 20 % le risque de cancer colorectal.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le Belge mange deux fois trop de viande rouge, d’après un avis rendu aujourd’hui par les experts du Conseil supérieur de la santé (CSS). Il consomme en effet 640 grammes par semaine de viande, alors que le maximum recommandé par les autorités est 500 grammes, mais que la réduction à 300 grammes par semaine pourrait faire chuter le risque de cancer colorectal de plus de 20 %. Ce cancer est la troisième cause de décès par cancer en Belgique, et la deuxième pour les non-fumeurs.

D’après les experts du Conseil supérieur de la santé, ce sont les oxydants contenus dans l’hème de la viande, un élément qui lui donne sa couleur rouge, mais qui, en trop grande quantité, provoque à terme les lésions qui mènent au cancer. Mais d’autres éléments concourent à ce risque, comme l’ajout de nitrates à la viande, précisément pour lui garder sa belle couleur rouge. Les experts interpellent l’industrie de la viande pour trouver de nouvelles techniques de conservation qui ne recourent pas aux nitrites. En attendant, ils conseillent carrément d’éviter autant que possible les charcuteries à base de viande rouge et de se tourner vers le poulet, la dinde et la volaille en général, qui ne présentent pas le même caractère de risque.

Pour autant, les experts du CSS ne plaident pas pour un bannissement complet de la viande rouge, soulignant même qu’elle constitue un apport précieux de protéines, « surtout pour les seniors ». Mais cette consommation « doit rester modérée ». Comme « la valeur du risque relatif de développer un cancer colorectal pour un consommateur de viande rouge augmente avec la quantité de viande, ils proposent des solutions comme introduire un repas végétarien par semaine, manger deux fois du poisson par semaine et bannir la charcuterie, afin d’arriver à environ 300 grammes de viande rouge par semaine, qui représenterait un bon équilibre entre risques et bénéfices. Ils conseillent aussi de bannir le… barbecue dans lequel les graisses retombent sur les braises, dégageant de nombreuses substances cancérigènes… Le rapport est envoyé aujourd’hui à la ministre de la santé pour que des mesures concrètes puissent être prises pour modifier à terme la consommation du Belge, qui excède les recommandations internationales des spécialistes du cancer.

 

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Sur le web La UneLe fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une