«Vous n’êtes pas de la génération cul-de-sac»

Un mois après son lancement, l’enquête sur les jeunes de 25 ans touche à sa fin.

Après avoir tiré le portrait de cette génération, après avoir décortiqué huit clichés qui lui collent à la peau, après avoir lu un nombre impressionnant de commentaires postés sur le blog #25, nous – les douze jeunes journalistes en charge de cette enquête – souhaitions confronter nos résultats aux discours des politiques. Et proposer aux présidents des quatre grands partis politiques francophones de répondre aux préoccupations de la jeunesse d’aujourd’hui. Le Soir les a conviés pour un débat ; ils ont tous répondu présent. La rencontre s’est déroulée il y a une semaine.

Lundi 13 janvier, 15 heures. Paul Magnette (PS) arrive le premier, Charles Michel (MR) le suit de près. A peine installés, ils s’envoient déjà quelques piques teintées de « 69 minutes sans chichis ». La pilule n’est visiblement pas avalée…

Emily Hoyos (Ecolo) et Benoît Lutgen (CDH) arrivent à leur tour. Il faut faire vite : nous ne disposons que de 45 minutes pour couvrir quatre problématiques soulevées par l’enquête #25, à savoir l’enseignement, l’emploi, le logement et l’engagement politique des jeunes. Les règles du jeu sont simples : chaque président tire une problématique au sort, pour déterminer lequel d’entre eux répondra à chaque thème en premier.

Les premières réponses sont longues et plutôt… attendues. Il faudra attendre le troisième « round » sur le logement pour que le débat s’anime, tout en restant très décontracté. Charles Michel, qui était le seul à porter une cravate à son arrivée, l’a d’ailleurs rapidement glissée dans sa poche…

Lundi dernier, les quatre présidents se voulaient résolument jeunes. Leurs discours, qu’ils ont ponctués de mesures concrètes à l’intention de la nouvelle génération, l’étaient aussi. Mais à côté de leurs déclarations franches, ils nous ont également tenu des propos plus typiques des périodes électorales. Après tout, cette table ronde était le premier débat des présidents de la campagne.