Djokovic éliminé de l’Open d’Australie: «On ne peut pas gagner tous les matchs»

Stanislas Wawrinka a produit un tennis magnifique pour triompher de Novak Djokovic, éliminé donc dès les quarts de finale 2-6, 6-4, 6-2, 3-6, 9-7.

Comme l’an passé en huitièmes de finale, les deux joueurs ont dû en passer par un long cinquième set. Il y a un an, Djokovic s’était imposé 12-10 au cinquième set, après 5h02 de jeu. Cette fois-ci, le scénario a été différent.

On savait Wawrinka capable de battre Djokovic. Il lui restait à le prouver. Il ne s’est pas affolé après la perte du premier set, restant dans ses schémas. Le jeu a vite pris de l’ampleur entre deux joueurs disposant des plus beaux revers du circuit.

Impérial derrière son service, Wawrinka a breaké à 4-3 dans le deuxième set pour égaliser à une manche partout. Dans le troisième set, il a été intouchable, prenant deux fois le service du Serbe pour mener 2-1, puis 4-1.

Djokovic a alors fait appel à tous ses instincts guerriers pour s’adjuger le quatrième set, non sans que Wawrinka ait eu deux balles pour débreaker sur le dernier jeu.

Le Suisse, qui n’avait jusque-là remporté que deux matches sur 30 face à des joueurs du Top 2, ne s’est pas désuni pour autant. Les deux joueurs sont ensuite partis dans un chassé-croisé infernal. C’est Djokovic, toujours porté ces dernières années par son refus viscéral de la défaite, qui a finalement craqué le premier, en commettant deux erreurs grossières, la dernière sur une facile volée de revers.

«  L’an dernier, je ne l’avais pas achevé et ça avait été très dur », a déclaré le Suisse. «  Mais c’est une nouvelle année et je me sentais très bien. J’ai tout essayé, c’est un champion incroyable. Je suis, très, très, très heureux. »

«  Evidemment, je suis déçu, mais demain est un autre jour et je dois accepter que l’on ne peut pas gagner tous les matchs, a affirmé Novak Djokovic. Je peux être fier d’avoir tout donné. Ce fut un combat et l’un d’entre nous devait à la fin tirer à la courte paille. Il a été le meilleur joueur et a gagné. »