Fadila Laanan a reçu sa Légion d’Honneur

La ministre française Yamina Benguigui a remis mardi à Bruxelles l’insigne d’officier de la Légion d’honneur à la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Fadila Laanan.

Sous les ors de la Résidence de France, Yamina Benguigui, ancienne réalisatrice aujourd’hui en charge de la Francophonie dans le gouvernement Ayrault, a dit voir dans sa consoeur belge le «  modèle d’un parcours exceptionnel qui dépasse les frontières ». Elle a souligné la rare longévité de Fadila Laanan (PS), en charge de la Culture depuis près de dix ans, ainsi que sa franchise et sa «  capacité à bousculer les idées reçues ».

Louée pour son combat en faveur de l’« exception culturelle »

La ministre belge a renforcé la collaboration de la Belgique francophone avec les autorités françaises, ayant été une des premières à cosigner le Décalogue pour l’Europe et la Culture. La Belgique francophone a également ratifié la convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, initiée par la France, a-t-elle ajouté.

Plus encore, Fadila Laanan «  a réussi à fédérer l’appui des autres Communautés » de Belgique pour exclure l’audiovisuel des négociations sur l’accord de libre échange avec les Etats-Unis, plus communément appelée «  l’exception culturelle ».

« Un modèle pour la jeunesse »

Elle-même issue de l’immigration maghrébine, Yamina Benguigui a insisté sur le parcours personnel de Fadila Laanan et de ses parents, arrivés en Belgique au milieu des années 60 et présents lors de la remise de l’insigne. La ministre belge incarne ainsi à ses yeux une «  réussite de la diversité issue de l’immigration », devenant «  un modèle essentiel pour la représentation identitaire de la jeunesse ».