Milquet: «Didier Reynders s’improvise une identité bruxelloise»

« Si l’on devait réagir à chaque fois qu’il se fait faire un livre, vous devriez augmenter vos pages », lance la conseillère communale à la Ville de Bruxelles.

Temps de lecture: 2 min

Interrogée par Le Soir, Joëlle Milquet (CDH) ne mâche pas ses mots à l’égard des propositions pour Bruxelles de Didier Reynders. « Si l’on devait réagir à chaque fois qu’il se fait faire un livre, vous devriez augmenter vos pages. Je n’ai pas de commentaires à faire car il s’agit d’un non-événement. Je pense que tout le monde aura compris que Didier Reynders, qui débarque à Bruxelles, doit s’improviser une identité bruxelloise et faire comme s’il connaissait et aimait la ville. Nous n’avons pas le même problème au cdH. »

Elle poursuit : « Par ailleurs, son discours et son positionnement sur Bruxelles seraient nettement plus crédibles s’il avait aussi accepté de se présenter à la Région et non pas au fédéral, et préférait faire un tour de Bruxelles plutôt que de Flandre. »

« Des nouveautés consternantes »

« Quant aux idées, à part quelques propositions entendues si souvent, les seules nouveautés sont assez consternantes : faire payer les gens pour rentrer chez eux à Bruxelles et faire de Bruxelles un chantier impraticable pendant 20 ans à coup de budgets pharaoniques. » juge la ministre de l’Intérieur.

Avant de conclure : « Enfin, je suis ravie que le MR se souvienne qu’il y a des électeurs dans les quartiers qu’il vilipende pourtant depuis des années, et des personnes d’origine étrangères qui ont toujours été plus stigmatisées que valorisées dans le discours de ses dirigeants. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une