Un guide pour «acheter local» en région de Charleroi

Le meilleur circuit de distribution alimentaire, c’est quand le produit arrive directement dans notre assiette : santé, saveur, environnement, économie et emploi, voilà cinq bonnes raisons de soutenir le développement de l’agriculture en circuit court. Un défi qu’Ecolo veut relever en région de Charleroi. Après l’élaboration d’une cartographie des lieux de production, les députés écolos Xavier Desgain et Isabelle Meerhaeghe proposent d’encourager la création d’une ceinture maraîchère autour de la métropole.

« Les sandales alimentaires se suivent et se ressemblent, observent-ils. Evénement marquant de 2013, l’affaire de la “lasagne de cheval” a rappelé la difficulté à contrôler la traçabilité des composants d’un plat. C’est ainsi qu’un repas de fête peut voyager sur plusieurs dizaines de milliers de kilomètres quand le bœuf d’Argentine suit les crevettes épluchées en Asie avec des kiwis de Nouvelle-Zélande et des haricots d’Ethiopie. En termes d’éducation, le fait de connaître le producteur permet de réapprendre que les fruits et légumes ne poussent pas en caissettes au supermarché mais dans les terres à côté de la maison, qui sont notre premier garde-manger. »

Plus de cent adresses

Les agriculteurs vivent aujourd’hui une pression insoutenable : endettement sur plusieurs générations, pertes de revenus et précarisation, spéculation foncière, dumping industriel, récoltes intensives. En Wallonie, le nombre d’exploitations a diminué de 50 % entre 1990 et 2010, pour passer de 29.500 à 14.200. S’il a mieux résisté dans l’arrondissement de Charleroi, c’est en raison du choix qu’y ont fait beaucoup de jeunes de vendre en direct leurs produits pour augmenter leur valeur ajoutée, voire parfois de les transformer en s’équipant de petites chaînes de transformation et de conditionnement.

Les députés écolos veulent encourager cette tendance dans l’esprit de l’alliance emploi-environnement « construction et rénovation durable ». Dans ce cadre, leur régionale a élaboré une carte des producteurs, disponible sur internet : une centaine de comptoirs de vente à la ferme et magasins de proximité (à compléter) ont été recensés, autour de Charleroi et en Entre Sambre et Meuse. Lait, œufs, yaourts, poulets, viandes, fruits, légumes, fruits, légumes, fromage, miel, charcuteries, quiches et tartes, le consommateur n’aura que l’embarras du choix pour remplir son panier. En redécouvrant le plaisir des spécialités de saison, de la fraîcheur et de la variété.