Ces Belges qui ont brillé dans leur domaine

Ces inventeurs géniaux que la France nous envie (et parfois) nous pique!

Temps de lecture: 4 min

Ils furent souvent ingénieux, créatifs et en avance sur leur temps. Leur génie a parfois – inconsciemment ou pas – été nationalisé par nos amis français. Halte là, un livre bourré de glorieux exemples et rédigé avec le sourire rétablit la vérité!

C’est un livre plein de malice, de recul et de fierté que signe Yves Vander Cruysen sur tous les «emprunts» français à la Belgique. Un livre qui fourmille d’histoires précises, dûment recoupées, fruit de longues recherches. Un livre qui remet chacun à sa place en toute amitié et qui fait honneur aux Belges, très présents sur la scène intellectuelle, aux contributions nombreuses mais qui furent à l’occasion phagocytés par la République! Made in France? Non c’est du belge! n’est pas l’ouvrage d’un Belgicain ou d’un revanchard, au dire même de son auteur. Mais il rétablit quelques faits et parentés. Il précise qui furent les véritables précurseurs dans des domaines aussi fondamentaux que l’automobile, les sciences, l’édition, les arts, ou les grands magasins. Et comme le bouquin veut éviter toute pédanterie, il bat le rappel avec humour.

Son auteur appuie là où l’on oublie…

«Les Belges n’ont jamais été très fiers d’eux-mêmes alors qu’ils ont imaginé et mis au point des tas d’inventions importantes… que la France s’est un peu arrogées par facilité. Je voulais rétablir la vérité historique, sans agressivité mais en rendant aux Belges ce qui appartient aux Belges. On ne le sait pas assez dans l’Hexagone. Je l’avoue, je ne suis pas belgicain mais bien belgomaniaque. Et je dis à mes compatriotes: «Nom d’un chien, soyez fiers de ce que vous faites et de ce que vous avez fait!» Ancien journaliste, auteur de deux ouvrages précédents sur ce qui semble bel et bien son dada (les plus grands aventuriers belges et les plus grands inventeurs belges), Yves Vander Cruysen est échevin à Waterloo le jour et écrivain par plaisir la nuit. Il possède une documentation personnelle enviable, a récupéré la bibliothèque Henri Pirenne dans sa commune. Il écrit à l’encre de la mémoire et des recherches incessantes. Cet esprit érudit aime titiller l’Histoire, se plonger dans les livres et les expos. Il cache une curiosité insatiable. Et prépare un nouveau livre pour le bicentenaire de la bataille de Waterloo. Avec les relations bilatérales Paris-Bruxelles, il y avait matière à quelques mises au point…

«Qui est le plus inventif? Match nul»

Yves Vander Cruysen hisse volontiers un petit drapeau dans ses livres. Et son nouveau champ d’action – celui de la renommée – n’est pas secondaire. «La lecture d’encyclopédies ou de revues françaises, la vision d’émissions télé donnent parfois l’impression que les Français s’approprient tout ce que la Belgique a pu leur apporter en matière d’innovation, de succès, de créativité, voire de personnalités», pointe l’auteur. Un peu injuste, non? Un peu comme si les Belges, bons princes, se laissaient gentiment dépouiller de leur talent vu l’intimité partagée avec notre cher voisin. Mais les temps changent. Le balancier est en notre faveur depuis quelques années. Les stars belges ont la cote. Notre savoir-faire aussi. «Qui sait que le professeur Benoît Langelée, pionnier mondial de la greffe du visage dans l’équipe de l’hôpital d’Amiens, est belge et vit en Brabant wallon? En France, on a parfois tendance à se tromper sur son origine…», relève l’auteur. Des exemples prestigieux, il en a plein ses cartons, à différentes périodes historiques et qui sont loin d’être frivoles. Loin de lui l’intention de mégoter. Il tient simplement à rappeler quelques faits établis. «Les Belges ont laissé des traces de leur savoir aux quatre coins de la planète. Ils sont à l’origine de pas mal de succès, découvertes et inventions que bon nombre de Français croient toujours «Made in France». En compilant tous ces destins, je voulais faire mentir la phrase de Charles Baudelaire qui, dans Pauvre Belgique, prétendait que «tous les Belges, sans exception, ont le crâne vide». Mais je m’y attelle sans animosité, en reconnaissant aussi les formidables mérites des Français dans des tas de disciplines majeures. Ils ont produit des esprits brillants… où l’on compte pas mal de Belges. Alors, pas de vaine querelle, je dis simplement aux uns et aux autres «Qui est le plus inventif finalement? Eh bien, concluons par un match nul!»

Made in France? Non, c’est du Belge!, par Yves Vander Cruysen, 336 p., éd. La Boîte à Pandore, 18,90€

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une