Le Premier ministre ukrainien à l’Europe : «Ne tolérez pas un nouveau Mur de Berlin ! »

Arseni Iatseniouk a été reçu à l’Otan et par les dirigeants européens réunis en sommet de crise sur l’Ukraine.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 1 min

Le Premier ministre ukrainien de transition Arseni Iatseniouk s’est dit résolu à « résoudre cette crise de façon pacifique ». Il appelle l’Union européenne et les Etats-Unis « et probablement la Russie » à tout entreprendre pour« stabiliser la situation ». Comment ?« Toutes les options sont sur la table. Il faut trouver les outils les plus efficaces », politiques et diplomatiques.

Arseni Iatseniouk a également confirmé qu’il n’y avait pas « d’option militaire sur la table comme voie de sortie à cette crise. Mais il est clair que c’est aux Russes de faire le premier pas. Ils ont commencé ça ; ils doivent mettre un terme à cela ».

Le Premier ministre ukrainien a également demandé «instamment au gouvernement russe de renvoyer ses militaires dans leurs casernes, de ne pas appuyer le gouvernement illégitime, ce soit-disant gouvernement de Crimée et de chercher une solution politique qui ne sape pas l’indépendance et l’intégrité de l’Ukraine et fasse tout pour mettre un terme à cette crise ». « Il ne faut pas soutenir le séparatisme », a-t-il accusé.

« Nous n’envisageons pas l’avenir de l’Ukraine avec un nouveau Mur de Berlin, nous n’envisageons pas un monde où l’intimidation aurait force de loi. Le recours à la force est inacceptable ».

L’analyse de Philippe Regnier est à lire dans le journal numérique.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une