Accueil

Kwiatkowski remporte le Strade Bianche

Le coureur d’Omega Pharma-Quick-Step a facilement disposé du grand favori Peter Sagan au terme de l’ascension finale.

Temps de lecture: 2 min

Reliant San Gimignano à Sienne, les Strade Blanche, dont le nom fait référence aux dix secteurs non-asphaltés jalonnant le parcours de 200km, emmènent le peloton à travers les paysages somptueux et vallonnés de la Toscane. Une véritable carte postale que les coureurs n’ont de coutume pas le temps d’apprécier tant cette course piégeuse nécessite une attention de chaque instant. Cette édition 2014 disputée sans le moindre coureur belge n’a pas dérogé à la règle.

Derrière la traditionnelle échappée formée de quatre hommes, la course prit forme à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée. Une franche sélection s’opéra dans le peloton emmené par Tinkoff-Saxo et Sky profitant du secteur nº7, soit plus long. Rapidement revenu sur les échappés, le groupe se réduisit encore suite aux accélérations successives de Stannard (Sky), Trentin (OPQS) et Kreuziger (Tinkoff-Saxo). Parmi le groupe comptant une vingtaine de rescapés, Omega Pharma-Quick-Step parvint tout de même à placer pas moins de cinq coureurs !

Un final étonnant

C’est à vingt-deux kilomètres de la ligne, sur le bitume, que la situation se décanta. Auteur d’une attaque fulgurante, Peter Sagan, second de l’épreuve en 2013 et archi-favori, faussa compagnie au groupe, facilement suivi par Michal Kwiatkowski (OPQS). Profitant d’un moment de latence, ils prirent le large pour ne plus être rattrapés par la suite. Auteur de plusieurs attaques, Valverde (Movistar) sera finalement rejoint par Cunego (Lampre-Merida), Kreuziger et Cancellara (Trek). Bien que l’entente soit bonne au sein de ce groupe de poursuite, le duo de tête comptait assez d’avance pour se disputer la victoire. Théâtre du dernier kilomètre, la Via San Caterina, avec une pente atteignant les 16 %, offrit un final… étonnant. Connu pour son explosivité redoutable, Peter Sagan prit l’initiative d’accélérer en tête. Kwiatkowski le suivant facilement posa à son tour un démarrage scotchant sur place le coureur de Cannondale. Le champion de Pologne s’impose finalement avec neuf secondes d’avance sur le Slovaque. Je ne pensais pas le lâcher ! a dit Kwiatkowski juste après avoir franchi la ligne. C’est une sensation incroyable de gagner ici. » Valverde complète le podium.

Très en vue lors des classiques l’an dernier, le protégé de Patrick Lefevere signe ici sa cinquième victoire de la saison. La douzième pour la formation belge.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une