En Belgique, un emploi sur trois est subsidié par l’Etat

L’Etat subsidie 1,23 million d’emplois. Un chiffre qui a grimpé de 20 % en cinq ans. Notre dossier.

Temps de lecture: 1 min

La lecture des chiffres communiqués à la Chambre par la ministre de l’Emploi, Monica De Coninck (SP.A), montre l’importance croissante de l’intervention de l’Etat dans l’emploi en Belgique. Entre 2007 et 2012, le nombre d’emplois subsidiés par le fédéral a augmenté de 21 %, alors que la croissance de l’emploi sur la même période ne dépassait pas 3 %. Aujourd’hui, 32,3 % des jobs sont soutenus d’une manière ou d’une autre par les pouvoirs publics, contre 27,7 % en 2007.

Les formes de soutien sont nombreuses et certains emplois ne sont subsidiés que de manière très partielle. Il peut s’agir des titres-services ou des réductions de charges sociales, accordées aux entreprises pour qu’elles engagent des publics ciblés, comme les jeunes, les plus âgés ou des chômeurs de longue durée. Il peut aussi s’agir des crédits-temps et autres formes d’interruption de carrière, où l’Onem permet aux travailleurs de garder une partie des revenus perdus du fait qu’elles ne travaillent pas à temps plein.

Le chiffre : 32,2 %

Les 1.232.000 emplois subsidiés par les pouvoirs publics en 2012 représentaient 32.2 % de l’emploi total. Les réductions de cotisations dans le privé concernaient 513.700 emplois.

Notre dossier dans la sélection abonnés

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une