Manifestation contre les violences policières samedi à Bruxelles

Dans le cadre de la journée contre les brutalités policières, la JOC (Jeunesse Organisés et Combatifs) organise pour la troisième fois sa campagne Stop-Répression. La manifestation, soutenue par une quarantaine d’organisations aura lieu ce samedi 15 mars à Bruxelles de 15h à 18h.

Son but est de dénoncer les abus et les violences dont la police peut faire preuve et qui restent impunis. Les témoignages rapportent aussi des cas de harcèlements par le biais de vérification d’identité à répétition et de racisme. Pour la JOC, cette impunité conforte les policiers dans l’idée que « leur violence est légitime ».

Cette manifestation veut aussi dénoncer le durcissement de la répression, c’est-à-dire « la généralisation de l’usage de la force par une police de plus en plus militarisée » qui « visent à faire taire les mouvements sociaux et leurs revendications », souligne la JOC dans son communiqué de presse. Quant aux gouvernements, ils ne réagissent pas et « utilisent la crise pour justifier toujours plus d’austérité », affirme l’organisation.

Les manifestants se retrouveront place Fontainas, à 15h, longeront ensuite la gare Centrale pour se diriger vers le boulevard Pacheco, la rue Royale et la rue du Congrès pour terminer sur la place Surlet de Chokier.

Lire aussi edit