S'identifier S'abonner

Boeing disparu: un pilote «expérimenté» l’aurait détourné

La Malaisie arrête les recherches en mer de Chine et parle d’« action délibérée » sans confirmer un détournement.

Par Maïlys Charlier et Gil Durand

Temps de lecture: 4 min

L’ESSENTIEL

Le vol MH370 de la Malaysia Airlines faisait route vers Pékin au départ de Kuala Lumpur lorsque l’appareil a perdu le contact avec les contrôleurs aériens à 1h30 du matin heure locale samedi dernier, une heure après son décollage. L’avion n’a envoyé aucun signal de détresse ni aucune autre indication signalant un problème avant de perdre le contact.

Le Boeing transportait 239 personnes dont deux enfants en bas âge. À bord se trouvaient 153 Chinois, 38 Malaisiens, quatre Français, sept Indonésiens, six Australiens, trois Américains et deux Canadiens, ainsi que des Russes et des Ukrainiens.

Les communications à bord du vol ont été désactivées, son changement de trajectoire est l’oeuvre d’« une action délibérée » dans l’avion et l’appareil a continué de voler près de sept heures, a annoncé samedi la Malaisie.

Les enquêteurs malaisiens estiment désormais que l’avion a été piloté par une personne « expérimentée », sachant éviter les radars civils, plusieurs heures après avoir perdu le contact.

La Malaisie, qui coordonne l’effort international de recherche (58 avions et 43 navires de 14 pays, dont les États-Unis, la Chine et l’Inde) arrête ses recherches en mer de Chine méridionale, sur la route qu’aurait dû suivre l’appareil, pour se redéployer, notamment à l’ouest de la péninsule.

Le minute par minute

13h. Le scénario d’un changement «délibéré» de la trajectoire du vol MH370 place au centre de l’enquête les pilotes et les passagers, dont deux avaient des passeports volés. «Pour moi, il n’y a que quelques scénarios possibles», déclare Paul Yap, expert en aviation à l’école Temasek Polytechnic de Singapour. «Première hypothèse, l’action délibérée est l’oeuvre d’un des deux pilotes, ou des deux. Ou alors, des terroristes obligent les pilotes à changer de trajectoire et coupent par la force les transbordeurs, en menaçant peut-être de tuer des passagers».

9h45. Les mouvements du vol MH370, disparu il y a une semaine après avoir brusquement quitté sa trajectoire, ont été provoqués par «  une action délibérée », a annoncé samedi le Premier ministre malaisien Najib Razak, qui n’a cependant pas confirmé un détournement. Les systèmes de transmission de données du Boeing 777 «  ont été désactivés », a-t-il ajouté, mais des contacts satellites ont été relevés pendant plus de six heures et demie après la disparition de l’avion des écrans radars civils. L’avion a changé de cap alors qu’il était à mi-chemin entre les côtes de Malaisie et du Vietnam. «  Ces mouvements sont cohérents avec une action délibérée de quelqu’un à l’intérieur de l’avion », a déclaré le chef du gouvernement.

9h15.« Nous mettons fin à nos opérations en mer de Chine méridionale et nous réexaminons le déploiement de nos forces », a déclaré le Premier ministre malaisien.

9h. Le dernier contact satellite date de 6 heures après la disparition des écrans radars.

6h. Les enquêteurs estiment désormais que l’avion de Malaysia Airlines, un Boeing 777 disparu il y a une semaine, a été piloté par une personne « expérimentée », sachant éviter les radars civils, plusieurs heures après avoir perdu le contact, alors que le Premier ministre a annoncé une conférence de presse. « Ce serait forcément un pilote expérimenté, compétent et en activité », a déclaré samedi à l’AFP un haut responsable militaire. Cette théorie se base sur des données relevées par un radar militaire, non publiées, a ajouté le militaire sous couvert de l’anonymat.

Le radar a continué de détecter un appareil pendant plusieurs heures, après que le vol MH370, avec 239 personnes à bord, a disparu des écrans des radars civils, a-t-il dit. L’avion s’est dirigé vers l’Océan indien, très à l’ouest de la route qu’il aurait dû suivre au sud du golfe de Thaïlande pour rejoindre, depuis Kuala Lumpur, sa destination Pékin. « Il (la personne en question) semblait très bien savoir comment éviter les radars civils. Il semble avoir appris comment les éviter », a ajouté le responsable militaire.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP