Accueil

Emploi, pauvreté, mobilité: les propositions des partis bruxellois

« Le Soir » et l’Ihecs organisent ce mardi à 18h un grand débat avec les têtes de liste bruxelloises. Posez vos questions sur #25.

Temps de lecture: 6 min

Dans deux mois, jour pour jour, les Belges se rendront aux urnes. Et pour certains jeunes, il s’agira de la première élection à laquelle ils participeront… Ce mardi soir, entre 18 et 20 heures, Le Soir organise, en collaboration avec l’Ihecs (Institut des Hautes Etudes de Communications Sociales), le « grand débat des jeunes électeurs ». Le concept ? Permettre aux jeunes de poser leurs questions aux têtes de liste de leur Région - vous pouvez aussi poser vos questions sur #25 et via mobile -: Laurette Onkelinx (PS), Joëlle Milquet (CDH), Didier Reynders (MR), Christos Doulkeridis (Ecolo) et Didier Gosuin (FDF).

Les étudiants de l’Ihecs ont choisi trois thématiques à aborder lors de ce débat : l’emploi, la mobilité et la pauvreté des jeunes à Bruxelles. Voici les propositions des partis.

Pauvreté

PS: : Automatiser les tarifs sociaux. « Automatiser, à l’instar de ce qui se fait pour l’énergie, l’octroi des tarifs sociaux, de telle sorte que, par exemple, les jeunes bénéficient automatiquement des tarifs réduits de la Stib, des bourses d’études, etc. et relever les plafonds pour que tous les jeunes qui en ont besoin puissent y avoir accès, pour, par exemple, offrir la gratuité des transports publics à tous les étudiants émargeant au CPAS, aux jeunes accédant à leur premier emploi et aux stagiaires. »

MR: Relever les allocations les plus basses. « Affecter une part de l’enveloppe bien-être au relèvement des allocations d’aide sociale les plus basses de manière à ce que leur montant tende vers le seuil de pauvreté. »

Ecolo : Réduire le coût du logement. « Outre l’augmentation des plus bas salaires et la liaison des allocations au bien-être, Ecolo propose de réduire le coût du logement et de son occupation en développant les aides acquisitives (prêts à taux réduit, logements publics acquisitifs…) et locatives (allocation-loyer, agence immobilière sociale étudiante). Ecolo propose par ailleursd’isoler 100 % des habitations d’ici 10 ans pour réduire la facture énergétique. »

FDF: Favoriser l’accès au logement. « Le coût du logement est un problème important pour les jeunes qui voient leur pouvoir d’achat sérieusement amputé par la part de revenus consacrée au logement. C’est pourquoi les FDF: défendent la mise en place d’une allocation-loyer encadré (avec un volet spécifique pour le logement des étudiants) ainsi que plusieurs mesures concrètes permettant d’encourager l’accès à la propriété des jeunes (portabilité des droits d’enregistrement, modification des conditions d’accès au Fonds du logement, faciliter les taux d’emprunt à 0 %, etc.). »

CDH: Allocation scolaire personnalisée. « Sortir de la pauvreté pour un jeune, c’est avant tout être formé pour trouver un emploi et se lancer. Nous devons donc permettre au jeune précarisé qui entame des études supérieures de bénéficier d’une allocation scolaire personnalisée de la part du fédéral, tout en étant cohabitant selon des cadres de revenus du ménage (parents) revus à la hausse. »

Emploi

PS: Un contrat d’insertion. « Les employeurs reprochent souvent aux jeunes candidats à l’emploi leur manque d’expérience. Nous proposons que chaque jeune se voit proposer, d’une part, 4 mois après la sortie des études, soit un emploi, soit un stage, soit une formation (garantie jeunes) et, après 18 mois, s’il n’a toujours pas de contrat de travail, un véritable contrat de travail de 12 mois, le contrat d’insertion, dans le secteur privé ou public, rémunéré au salaire minimum du secteur où il exercerait. Les entreprises privées seraient ainsi responsabilisées et aidées, en conditionnant des aides à l’emploi à certains objectifs à l’égard des jeunes ; dans ce cas-ci, une partie de la rémunération serait prise en charge par l’Etat. »

MR: Une formation en entreprise. « Il faut favoriser, comme en France, l’émergence d’écoles fonctionnant en partenariat avec les entreprises. La formation pratique se déroule dans l’entreprise, les cours ayant le plus souvent lieu dans un établissement scolaire partenaire. »

Ecolo : Un contrat jeune. « Il faut mettre en place un contrat jeune ouvert à tous les jeunes de 18 à 25 ans, consacré pour partie au travail et rémunéré, et pour partie à la recherche d’un emploi ou à une formation. Ecolo fait par ailleurs le choix de la durabilité à travers une relocalisation de la production pour créer de nouveaux emplois répondant notamment aux défis environnementaux, énergétiques et technologiques. »

FDF: Réduction de cotisations patronales. « Le défi nº1 à Bruxelles est de relever le niveau global de qualification. Outre l’indispensable revalorisation de l’enseignement technique et professionnel, les FDF: souhaitent favoriser la mise à l’emploi des jeunes via la réduction des cotisations patronales pour les emplois non-qualifiés et l’autorisation de cumuler, dans la liste des emplois considérés comme des fonctions critiques, le revenu d’un stage (agréé par la Région) avec des allocations pour atteindre le revenu minimum. »

CDH: Tripler l’offre de stages et formations. « Pour doper la mise à l’emploi des jeunes, nous exigerons de tripler l’offre de stages, de formations et d’enseignement en alternance pour les jeunes, d’engager 200 personnes pour orienter les jeunes dans le cadre de la garantie jeunes, et surtout que tout jeune demandeur d’emploi depuis 3 mois sans diplôme du secondaire, ou au maximum avec ce diplôme, puisse être engagé dans un vrai contrat avec une activation de 1.000 euros au bénéfice de son employeur, moyennant un apprentissage de base. »

Mobilité

PS: Un Pass Mobilité. « Le PS propose le Pass Mobilité, associant un abonnement Stib/Cambio/Villo à un accès gratuit aux parkings publics en vue de faciliter l’inter-modalité. »

MR: De nouvelles lignes de train et métro. « Nous souhaitons créer de nouvelles lignes de train (RER et Reb) et de métro pour créer une véritable desserte locale et désengorger la ville. »

Ecolo : Une carte pour tous les transports. « Parallèlement au développement des transports en commun (mise en place d’un Réseau express bruxellois, conversion de certaines lignes de bus en tram et en métro) pour permettre aux Bruxellois de se déplacer à tout moment, Ecolo propose de créer une carte rechargeable #Hypermobil qui permettrait de voyager, au moyen d’un titre de transport unique, sur l’ensemble des réseaux des transports en commun (SNCB, De Lijn, Stib, TEC et Thalys) mais également de faire usage du taxi et du carsharing ou encore de louer ou d’acheter un vélo. »

FDF: Développer le métro. « Partant du constat que les jeunes sont les plus grands utilisateurs des transports en commun, les FDF: veulent développer le métro en concentrant la quasi-totalité des moyens de Beliris à cet effet et en modifiant la fiscalité automobile. Pour développer le nombre de déplacements en deux-roues motorisées (encore trop peu nombreux alors qu'il s'agit là d'une réelle alternative aux déplacements en ville), les FDF: préconisent d'alléger la fiscalité bruxelloise (taxe de circulation) pour les petites cylindrées (125cc). »

CDH: La gratuité de la Stib pour les 12-24 ans. « Nous proposons de créer une carte JBXL permettant la gratuité ou l’accès à différents services, comme par exemple la gratuité des transports en commun pour les jeunes de 12 à 24 ans, de l’abonnement Villo. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une