Le webdocumentaire «Kinshasa FM» gagne le Prix Philippe Chaffanjon

K inshasa FM est un webdocumentaire abordant le quotidien des journalistes dans la capitale congolaise. En République démocratique du Congo, informer la population est loin d’être un long fleuve tranquillle. Le pays est classé 145ème sur 179 au classement de la liberté de la presse 2012 de Reporters sans Frontières. Kinshasa FM est un webdocumentaire qui a été réalisé par Matthieu Sartre et Stéphane Siohan, auteurs du webdoc Gol ! Ukraine, diffusé depuis juin 2012 sur le Monde.fr, Arte et le Soir.be.

Dans ce webdocumentaire, vous suivrez du matin au soir, dans le tourbillon de Kinshasa, une des plus grandes métropoles africaines, deux hommes : Mike et Cyrille, l’un journaliste pour la presse écrite et d’investigation, l’autre reporter pour une radio congolaise. Grâce à leur témoignage, l’internaute peut suivre la production quotidienne de l’information dans une des zones les plus instables de la planète. Les deux « héros » de ce webdocumentaire n’ont pas été choisis au hasard. « L’équipe locale de Panos Paris a choisi le journaliste de presse écrite pour sa témérité. Il est en effet connu dans son pays pour être professionnel et relativement engagé. Il a beaucoup d’expérience dans l’investigation. L’autre journaliste, quant à lui, travaille dans une radio et a un grand succès sur Facebook et Twitter. C’est aussi ce sur quoi nous voulions attirer l’attention : l’évolution du métier. », indique Pierre Martinot, coordinateur du webdocumentaire et responsable du pôle Afrique centrale de Panos.

Ce documentaire a été produit grâce au soutien de Panos Paris dans le cadre du projet Médias citoyens pour la paix et la gouvernance démocratique (MECIP). Cet Institut est une ONG de droit français qui développe des projets d’appui aux médias pour le renforcement de la démocratie, de la paix et du pluralisme. Pierre Martinot, déclare que : « C’est une énorme reconnaissance pour deux catégories de personnes : d’abord les journalistes congolais qui doivent travailler dans des conditions particulièrement difficiles, ensuite les deux journalistes qui sont à la base de ce projet. Ils ont pu donner une image excte du quotidien des journalistes kinois. » La corruption est un fléau qui touche une grande partie du journalisme congolais et rend compliqué le travail impartial et transparent des reporters. « C’est aussi une reconnaisance du travail pour l’ONG qui, depuis dix ans, réalise un réel travail de fond avec les médias en Afrique au niveau de la presse écrite et de la radio, et maintenant aussi de la télé et du web. », ajoute-t-il.

Le Prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia récompense tous les ans deux reportages : une réalisation publiée sur un site de presse français et l’autre haïtien. Le reportage primé gagne 2.500 euros et bénéficie du soutien de partenaires médias (notamment via la diffusion du webdocumentaire sur les sites d’infos français Le Point, France Info et RTL). « Une partie de la somme sera réservée aux deux auteurs journalistes et l’autre ira certainement dans un projet médiatique pour que les journalistes congolais puissent aussi profiter de cette réussite. L’ONG ne gardera rien des 2.500 euros. », assure Pierre Martinot. Parmi le jury, on peut compter de grands noms de l’Académie française, RTL, France Inter, Le Monde, Le Point, Rue 89, BFM TV… pour ne citer qu’eux.

Un webdocumentaire à voir et à revoir ici.