Arlon et Farciennes rompent leurs relations avec Hayange et Beaucaire, passés au FN

Dimanche, la ville située en Languedoc Roussillon a élu un maire FN. La commune hainuyère de Farciennes a décidé de casser son jumelage vieux de 45 ans avec cette ville.

La décision officielle tombera lors du conseil communal de Farciennes de ce mardi. Lors d’un point en urgence… c’est dire toute l’importance que l’on accorde à cette affaire dans la commune hainuyère. Pour Hugues Bayet, bourgmestre et candidat socialiste à l’Europe, il n’était pas envisageable de maintenir les relations d’amitiés politiques avec une ville aux mains du Front National. « Et nous en sommes très tristes surtout pour les Beaucairois qui sont des gens accueillants, chaleureux et généreux, confie Hugues Bayet. Mais nous ne pouvons décemment pas travailler avec des membres du FN qui, rappelons-le, reste un parti populiste qui prône le rejet de l’autre et dont le discours est raciste et xénophobe. »

Pour Hugues Bayet, d’autres solutions existent pour répondre aux problèmes des gens. « À Farciennes, nous avons aussi notre lot de problèmes de chômage, de sécurité, d’immigration, dit-il. Et pourtant, nous faisons la preuve qu’avec du travail, nous y arrivons puisque nous sommes parvenus à faire considérablement baisser cette criminalité ainsi que le chômage. »

Si la commune de Farciennes rompt les ponts politiquement avec la ville de Beaucaire, elle n’empêchera évidemment pas les gens de se côtoyer. « Au contraire, il ne faut pas enfermer les Beaucairois sur eux-mêmes. Nos habitants ont une longue relation d’amitié entre eux puisque les Beaucairois ont accueilli les Farciennois qui ont fui durant la seconde guerre mondiale. Personne n’a oublié cela ici. Et le contact doit être maintenu avec les gens. » Les responsables farciennois ne répondront plus aux invitations beaucairoises et n’enverront plus d’invitations. Les échanges de jeunes et culturels n’auront plus lieu non plus.

Arlon aussi suspend les relations

À Arlon, chef-lieu de la province du Luxembourg belge, le bourgmestre Vincent Magnus (CDH) a indiqué qu’il allait aussi « proposer au conseil communal de suspendre les relations officielles avec le maire de Hayange », l’ancien syndicaliste passé au FN Fabien Engelmann.

« On ne partage pas les mêmes valeurs », a expliqué l’élu à L’Avenir, en précisant que la porte « reste ouverte pour les relations associatives » avec la ville de Moselle (nord-est de la France) située à une soixantaine de kilomètres d’Arlon. « Mais si un élu FN veut venir à Arlon, il ne sera pas le bienvenu », a-t-il ajouté.