Accueil

Ukraine: des agents russes auraient coordonné les tirs de la place Maïdan

Douze membres des forces spéciales ukrainiennes, ayant distribué des armes, ont aussi été arrêtés.

Temps de lecture: 2 min

Le président pro-russe déchu Viktor Ianoukovitch « a donné l’ordre criminel » de la répression des manifestations sur le Maïdan à Kiev qui ont fait près de 90 morts fin février, a déclaré jeudi le chef des services de sécurité ukrainiens.

« Tout a été coordonné par des membres des forces de l’ordre », a ajouté le ministre de l’Intérieur, Arsen Avakov, lors d’une conférence de presse sur les résultats préliminaires de l’enquête sur les tueries du Maïdan.

Le FSB dément de manière implicite

Des agents du FSB, les services de sécurité russes, ont été impliqués dans les tueries de fin février sur le Maïdan, la place de l’indépendance à Kiev, qui ont fait près de 90 morts et conduit à la chute du régime pro-russe, a affirmé jeudi le chef des services de sécurité ukrainiens.

« Des agents du FSB (services secrets russes ndlr) ont participé à la planification et à la mise en oeuvre de la soi-disant opération anti-terroriste », a déclaré jeudi Valentin Nalivaïtchenko, chef des services de sécurité ukrainiens lors d’une conférence de presse sur les résultats préliminaires de l’enquête sur les tirs mortels du Maïdan.

Ces informations ont été démenties implicitement par les Russes. «Que ces déclarations restent sur la conscience des services de sécurité ukrainiens», a ainsi déclaré le service de presse du FSB, interrogé par Ria Novosti sur les affirmations de Valentin Nalivaïtchenko.

Douze membres des anciennes forces spéciales arrêtés

Les autorités ukrainiennes ont interpellé douze membres des anciennes forces spéciales antiémeutes, soupçonnés d’être impliqués dans les tueries de fin février à Kiev qui ont conduit au renversement du président pro-russe Viktor Ianoukovitch.

« Des membres d’une unité spéciale des “Berkout” ont été interpellés », a déclaré le procureur général d’Ukraine, Oleg Makhnitski, mercredi soir à la chaîne de télévision Canal 5.

« Il s’agit d’une unité baptisée “unité noire”, dédiée aux opérations spéciales (…) qui a distribué des armes, dont des fusils de snipers », a poursuivi le responsable.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole du parquet général d’Ukraine Vassil Zorya a précisé jeudi que 12 personnes au total avaient été arrêtées au cours de cette opération dans la journée de mercredi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une