Meister Sprimont demande la faillite: 65 emplois menacés

Le conseil d’administration de Meister à Sprimont a annoncé lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, avoir décidé de déposer le bilan et de demander la faillite de l’entreprise, indique la CSC Metea dans un communiqué. Soixante-cinq emplois sont menacés.

Meister était dans une procédure de redressement judiciaire depuis le 11 février dernier. «Lors de l’audience du tribunal de commerce qui s’est tenue ce lundi 7 avril, le mandataire de justice chargé du dossier a constaté l’échec de sa mission : aucun candidat repreneur sérieux n’ayant été trouvé», explique le syndicat chrétien.

Le tribunal de commerce devra se prononcer dans les jours qui viennent sur la faillite et désigner un curateur.

Une milice privée au sein de l’entreprise en 2012

En février 2012, un conflit social avait éclaté au sein de l’entreprise. Une vingtaine d’hommes, mandatés par la direction allemande du groupe, avaient envahi le site dans l’intention d’emporter du matériel. Une centaine de travailleurs et de syndicalistes s’étaient postés devant l’usine pour bloquer toute sortie de convoi. Par la suite, la police était intervenue pour évacuer les vigiles.