Fusillade à Visé: peu d’éléments pour identifier le ou les tireurs

Une fusillade a éclaté vendredi soir près du hall omnisports de Visé, en province de Liège. Sept coups de feu auraient été tirés depuis une voiture vers 23h, atteignant les trois personnes qui entraient ou sortaient d’une maison. Parmi eux, un enfant de 9 ans.

Le ou les auteurs cette fusillade sont activement recherchés par les autorités judiciaires, a-t-on appris samedi en fin d’après-midi auprès du parquet de Liège. Les enquêteurs disposeraient de très peu d’éléments pour identifier le ou les tireurs.

Il semblerait, d’après les premiers éléments de l’enquête recueillis par les enquêteurs, qu’une voiture attendait les victimes devant leur maison de la rue Berneau, près du hall sportif visétois. Des coups de feu ont ensuite été tirés avec un pistolet automatique, atteignant les victimes.

« Aucune des victimes n’était connue de la justice »

Selon RTL.be, l’homme abattu était actif dans le milieu sportif à Visé. Des personnes sans histoire. «  On ne connaît pas évidemment la vie de ces personnes, mais je ne leur connaissais pas de problèmes », a assuré Marc Neven à RTL. Agé de 37 ans, l’homme est mort sur place, tout comme l’enfant. La femme – la marraine de l’enfant – est décédée samedi des suites de ses blessures. Les deux adultes ont été atteints par plusieurs balles.

L’affaire a été mise à l’instruction pour retrouver le ou les auteurs du triple assassinat. « De nombreux devoirs d’enquête sont en cours », a précisé samedi le parquet de Liège. « Ni le nombre d’auteurs n’est connu, ni le moyen de locomotion utilisé par le ou les auteurs. » Des douilles ont été retrouvées sur place, les victimes « ayant, semble-t-il, été abattues avec un pistolet (…) Aucune des victimes n’était connue de la justice. »