À Glain, des mares pour le crapaud calamite

Le crapaud calamite n’a pas fini de faire parler de lui. Présent sur le site du charbonnage Patience et Beaujonc, l’espèce protégée nécessite une série de mesures compensatoires dès lors que le Centre hospitalier chrétien a lancé le projet de construction de l’hôpital MontLégia. Mais le brave calamite s’est retrouvé au centre d’un conflit entre la SA Lhonneux, société de terrassement occupante du site et le CHC, nouveau propriétaire et maître d’œuvre de l’hôpital qui presse la SA Lhonneux de quitter les lieux.

De réclamations en modifications exigées par la division Nature et Forêts, la Région vient d’accorder le permis crapauds au CHC. Sur un terrain de 5,2 hectares situé en contrebas de l’autoroute et à côté du parc à conteneurs de Glain, le CHC va entamer l’aménagement de mares en terrasses respectant l’habitat ouvert et rocailleux du crapaud calamite. Le terrain en pente sera pourvu de sentiers pédagogiques, compléments aux projets de l’ASBL « Pré des Maclottes » qui, avec la Ville de Liège, a fourni au CHC une partie des terrains. Exit donc la nécessité de recourir aux terrains de la SA Lhonneux situés dans la partie Nord-Ouest (à droite sur la photo). Ce qui n’empêche pas cette dernière d’annoncer un recours contre le permis crapaud. « Nous estimons qu’il viole le droit réel de servitude que possède la SA Lhonneux », explique l’avocat Pierre Baudinet.

« Nous n’avons pas connaissance de ce recours et cela ne nous empêche pas de commencer les travaux », explique la responsable du projet Isabelle François. « Dans un premier temps, nous allons réaliser une mare provisoire à proximité du futur hôpital tandis que les mares définitives seront aménagées au mois de juillet après la période de nidification des oiseaux car la zone doit être en partie déboisée ». Un chantier évalué à 600.000 euros que le CHC voit comme un investissement pour la nature en relation avec les projets sociaux des associations du quartier.

Sur le même sujet
Hôpitaux et cliniques