Le FMI remaniera son aide si l’Ukraine perd le contrôle de l’Est

Temps de lecture: 2 min

Le FMI a reconnu jeudi que le plan d’aide de 17 milliards de dollars qu’il a accordé à l’Ukraine devrait être «remanié» en cas de perte de l’Est du pays, en proie à une insurrection pro-russe.

«Si le gouvernement central perd le contrôle effectif de l’Est (du pays, ndlr), le programme devra être remanié», a indiqué le Fonds monétaire international dans le rapport détaillant son programme d’assistance financière à l’Ukraine, accordé mercredi.

L’Ukraine, qui a déjà perdu en mars la région de la Crimée au profit de la Russie, a mobilisé ses troupes face aux mouvements séparatistes dans l’Est du pays, notamment à Donetsk, le poumon industriel du pays.

«Le conflit (dans la région) pourrait affaiblir les recettes budgétaires et grandement endommager les perspectives d’investissement», écrit le Fonds, ajoutant que la situation économique et budgétaire du pays pourrait dès lors s’aggraver bien plus que prévu.

Selon le FMI, les provinces de l’Est (Donestk, Lougansk, Kharkiv) représentent plus de 21% du produit intérieur brut (PIB) du pays et 30% de sa production industrielle.

En cas d’escalade dans la région, le Fonds estime donc qu’une «augmentation» de l’aide financière apportée à l’Ukraine s’avérera «nécessaire». Des mesures «correctives» au programme de réformes exigées par le Fonds pourraient également être envisagées, selon le rapport.

Conditionnés à des mesures d’économies drastiques, les 17 milliards de dollars de prêts promis sur deux ans par le FMI à l’Ukraine s’inscrivent dans un plan de soutien plus global de 27 milliards de dollars promis par la communauté internationale (Europe, Banque mondiale...).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une