Le Mundaneum à l’assaut du Big Data

Les travaux qui transforment de fond en comble son siège de la rue de Nimy n’ont pas plongé le Mundaneum dans la somnolence. Dans un an, l’inauguration des nouveaux locaux sera un des temps forts du programme de Mons 2015. Mais en attendant, l’équipe s’attache à faire vivre les collections mais surtout le projet humaniste né de l’ambition visionnaire de Paul Otlet et Henri La Fontaine à la fin du XIXe siècle.

En juin 2015, la réouverture au grand public sera l’occasion d’une grande exposition interactive consacrée à la compréhension du monde à travers la foule de données qui nous assaillent. La réflexion est en cours et la « Big Data Week » de cette semaine en est une étape importante : dès ce lundi, Mons sera le théâtre d’un nombre impressionnant de rencontres, d’événements ou d’expositions organisés avec une multitude de partenaires, dont Google qui entretient désormais un lien étroit avec le Mundaneum.

Le Big Data, c’est cette gigantesque nébuleuse de données qui s’est accumulée dans les ordinateurs du monde entier depuis que l’homme a basculé dans le numérique. On estime qu’aujourd’hui, 98 % des informations disponibles sur la planète sont numériques. Que faire de ce trésor insondable qui peut passionner autant qu’inquiéter ? Comment l’exploiter au profit de la connaissance ? Comment apprendre à maîtriser ces milliards de données qui ont envahi nos vies comme nos écrans ?

Au fond, Otlet et La Fontaine se posaient les mêmes questions il y a plus d’un siècle à propos des écrits qui se multipliaient et qui s’accumulaient, surtout depuis l’invention de l’imprimerie. Les deux Belges ont voulu organiser ce savoir pour mieux l’utiliser au profit de l’Humanité et de la paix. D’où la création du Répertoire bibliographique international et la classification décimale universelle, pour permettre de s’y retrouver.

Comment faire avec les données numériques ? Depuis plusieurs années, des villes du monde entier se posent la question à travers un réseau né à Londres. Pour la première fois, la Belgique y participe grâce à Mons et au Mundaneum qui contribue à un programme planétaire riche de 300 événements et qui devrait mobiliser 30.000 personnes.

Mons sera notamment le théâtre d’un événement de dimension internationale. Jeudi, Kenneth Cukier donnera une conférence au Manège. Avec son ouvrage Big data : la révolution des données est en marche, ce journaliste britannique est un spécialiste reconnu de l’inflation des données numériques. Mais la « Big data week » vaudra aussi par des rendez-vous très concrets : un séminaire sur la gestion des données dans les entreprises, les associations ou les administrations, par exemple.

Sur le même sujet
Londres