Le fabricant des FiveFingers condamné pour publicité mensongère

Tendance en plein essor qui compte parmi ses fans des stars comme Scarlett Johansson, Kristen Stewart et Kate Hudson, la course minimaliste, dite barefoot, compte de plus en plus d'adeptes. Ces chaussures qui imitent la course naturelle pieds nus et qu’on dirait empruntées à Big Foot sont dans l’oeil du cyclone depuis un certains temps. Après qu’une étude eut montré que les chaussures FiveFingers peuvent augmenter le risque de blessures des os du pieds du coureur, Vibram, l’un des fabricants de ces chaussures à orteils, a été contraint outre-Atlantique à rembourser les acheteurs pour publicité mensongère.

Selon plusieurs quotidiens américains, Vibram vient d’accepter de payer 3,75 millions de dollars [2,7 millions d'euros] aux consommateurs qui ont acheté ses chaussures après 2009, dans le cadre d’une action en justice au nom d’acheteurs qui se sont sentis floués par les «affirmations fausses et non fondées à propos des bénéfices sanitaires» desdites chaussures. Le fabricant s’est aussi engagé à cesser d’«affirmer que les chassures FiveFingers sont efficaces pour renforcer les muscles ou minorer les blessures». La joggueuse à l’origine de la plainte, Valerie Bezdek, affirme avoir été leurrée par la marque qui ne s’appuie sur aucune base scientifique pour promouvoir son produit.

Les clients qui rempliront une plainte valide sur le site de la marque pourraient être remboursés entre 20 et 50 dollars [entre 14,5 et 36 euros] par paire.

Une étude a avancé, preuves à l'appui, que les personnes qui passent des chaussures de running traditionnelles à celles de course naturelle doivent prendre leur temps pour ne pas se blesser, révélait l’an dernier le magazine Runner’s World.

Une étude pointe des problèmes osseux

Des recherches, parues dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise, ont été menées par des scientifiques américains sur deux groupes de coureurs du dimanche. Le premier groupe continua de s'entraîner avec des chaussures de running traditionnelles, alors que le second s'est mis aux Vibram FiveFingers. Le groupe FiveFingers a suivi les conseils du fabricant, à savoir d'opérer une transition vers les nouvelles chaussures sur 10 semaines, en commençant par une course de deux ou trois kilomètres la première semaine et en augmentant les distances de façon progressive.

Les chercheurs ont fait des IRM des pieds des coureurs avant et après la période de tests. Le site Runner's World se fait l'écho de ces résultats et note que même si on n'a noté aucune différence au niveau des tissus, les os, eux, n'en sortaient pas indemnes.

Les IRM ont noté les oedèmes au niveau de la moelle épinière, qui ne sont autre qu'une quantité excessive de liquide dans la moelle, un indicateur de blessure. Les résultats étaient sans appel : 10 coureurs sur les 19 du groupe Vibram avaient développé une blessure osseuse au pied, en comparaison avec un seul coureur sur 17 dans l'autre groupe. De plus, deux des 10 coureurs blessés ont développé une fracture de fatigue.

Les spécialistes en la matière conseillent vivement de garder ses chaussures traditionnelles aux personnes en surpoids ou souffrant de problèmes orthopédiques et de consulter un médecin du sport avant de se mettre à la course naturelle.