S'identifier S'abonner

240 personnes interpellées, dont trois députés Ecolo, lors d’une manifestation à Bruxelles

500 manifestants ont tenté de bloquer la tenue du sommet « l’European Business Summit ». La police a procédé à des dizaines d’arrestations. Parmi eux, des députés Ecolo, libérés depuis.

Journaliste au service Forum

Par Corentin Di Prima

Temps de lecture: 4 min

Environ 500 activistes de l’Alliance D1-20, qui rassemble des agriculteurs, citoyens, travailleurs, chômeurs ou encore artistes se sont réunis jeudi matin Place Poelaert, dans le centre de Bruxelles. Ils se sont ensuite dirigés vers le Palais d’Egmont, où se tient l’European Business Summit, en passant par le Boulevard de Waterloo, avec l’espoir de bloquer la tenue du sommet.

La police, soutenue par la brigade anti-émeute, a encerclé les manifestants et procédé à des arrestations. La police a également fait usage de ses auto-pompes. Au total, 240 manifestants ont été arrêtés administrativement, a annoncé le porte-parole de la zone de police Bruxelles-capitale Ixelles, Christian De Coninck. Les bourgmestres des communes d’Ixelles et de Bruxelles avaient autorisé un cortège à l’angle de la place Poelaert et de la place du Luxembourg. L’accord avait également été passé avec la CGSP et la CNE. Les manifestants n’ont néanmoins pas respecté cet accord puisque certains d’entre eux ont tenté d’encercler le Palais d’Egmont où se tenait le sommet, a précisé Christian De Coninck. Les personnes interpellées jeudi matin seront relâchées dans le courant de l’après-midi.

Hoyos : « Il n’y a pas de casseurs ici ! »

Alain Maron, Anne Herscovici et Ahmed Mouhssin, tous trois députés Ecolo, ont été interpellés. « Deux ont été ligotés, une a été embarquée », nous explique Emily Hoyos, qui s’est rendue sur place. « J’ai réussi à faire libérer mes trois députés », explique la co-présidente d’Ecolo, qui ne décolère pas : « Je n’ai jamais vu ça ! C’est un non-sens ! Il n’y a pas un casseur ici, pas un et je vois mes travailleurs ligotés et assis par terre depuis une heure et demie ! Il y a un arsenal de policiers comme si on avait des poseurs de bombe ! » Les militants venaient « dire tout le mal qu’ils pensent du Traité transatlantique, qui va brader les normes sociales et environnementales pour qu’on bouffe (sic) du poulet à l’ammoniaque ! »

L’interview de la co-présidente Ecolo, recueillie par téléphone à midi :

Emily Hoyos a mis en cause le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, qui a, selon elle, donné des « ordres particulièrement violents » aux forces de l’ordre. La Fédération des étudiants francophones (FEF) a condamné les « arrestations abusives d’étudiants » et les « violences policières qui ont eu lieu ce matin ».

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS), a précisé en début d’après-midi que la police de Bruxelles-capitale/Ixelles avait procédé à «l’arrestation des personnes qui ne respectaient pas les conditions de la manifestation autorisée». Yvan Mayeur a souligné par ailleurs qu’il avait «d’ores et déjà demandé qu’une évaluation soit menée sur la prise en charge des événements ainsi que sur le bon respect des accords conclus préalablement avec les organisateurs».

« Le traité transatlantique est mensonger », estime la CSC

« Le traité transatlantique fait la part belle aux multinationales et aux riches au détriment des droits sociaux et écologiques des citoyens », a dénoncé le secrétaire général de la CNE, Felipe van Keirsbilck, lors d’un point presse organisé place Poelaart, après la dispersion de la manifestation. Felipe van Keirsbilck a dénoncé « des négociations secrètes inconnues des citoyens ». Il estime que celles-ci « doivent être dévoilées au grand public car les résultats de ces négociations seront très préjudiciables ». « Ce traité est censé générer des millions d’emplois, mais il est mensonger. (…) Le traité est censé améliorer le commerce entre les USA et l’Europe alors qu’il existe à l’heure actuelle déjà très peu de barrières tarifaires entre eux. La réalité, c’est qu’on veut détruire les barrières non-tarifaires, c’est-à-dire les règlements, soit tout ce qu’ils considèrent comme une entrave au commerce. »

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une

    Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les OEuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP