Accueil

Mons 2015 déploie son réseau culturel à travers le Hainaut

HAINAUT Vingt-deux institutions culturelles hainuyères ont répondu à l’appel de la Fondation. Chacune proposera un projet original et unique dans le courant de l’année culturelle européenne. Une chance de rayonner qu’aucun des partenaires ne voulait manquer.

Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

Les quelques mois qui nous séparent de l’ouverture officielle de la capitale culturelle européenne s’égrènent sur les calendriers. L’effervescence commence à monter chez les (nombreux) acteurs de ce gigantesque projet et en particulier parmi les institutions culturelles partenaires de l’événement. Car l’ambition de Mons 2015 a toujours été de rayonner bien au-delà des frontières montoises et d’emmener dans son sillage l’ensemble du secteur culturel hainuyer. Et le pari est déjà gagné : 22 institutions ont répondu à l’appel de la Fondation. De Tournai à Charleroi en passant par Mons, bien sûr, mais aussi La Louvière ou Binche, les principales institutions culturelles de la Province proposeront un rendez-vous spécifique dans le courant de l’année 2015. Elles ont eu la possibilité de les présenter ce jeudi à l’occasion d’un speed-dating organisé par la Fondation. Voici un (rapide) tour de table des projets présentés par région.

La Louvière/Centre. Du 2 octobre 2015 au 10 janvier 2016, le Centre de la gravure et de l’image imprimée proposera une rétrospective de l’œuvre du dessinateur de BD, François Schuiten. Le Domaine de Seneffe présentera, du 25 avril au 11 novembre 2015, une exposition collective de photographies liées au jardin. Un mur d’expression visuelle installé sur les terrasses du Domaine diffusera les photos envoyées par les internautes et les visiteurs. Le site minier du Bois-du-Luc part de l’expérience de Van Gogh et de son incursion dans le Borinage pour mener une réflexion sur les liens entre l’art et l’industrie. Au menu : des expositions, du théâtre, de la littérature durant toute la saison qui s’étale du 1er mai au 30 septembre 2015. Le festival « 5 sur 5 » s’internationalisera un peu puisqu’il proposera à 5 cinéastes issus des capitales culturelles européennes de réaliser 5 documentaires dont les lieux de tournage ont été élargis à Mons et qui auront pour thème : l’Utopie. Hainaut Cinéma, basé à La Louvière, a lancé un appel à projets pour la production de six courts-métrages s’inspirant de la période au cours de laquelle Vincent Van Gogh a séjourné dans le Borinage. Les projets peuvent encore être remis pour le 31 mai 2014 (www.vangoghtoutcourt.be). Le Musée royal de Mariemont proposera quant à lui « L’ombilic du rêve », une exposition qui mettra à l’honneur les quatre grands artistes que sont Félicien Rops, Max Klinger, Alfred Kubin et Armand Simon. L’expo se veut le reflet des changements culturels et sociaux de l’Europe au XXe siècle.

Wallonie picarde. Le festival « Les Inattendues », organisé à Tournai et qui a la particularité d’allier philosophie et musique, proposera en 2015 la création d’une école animée entre autres par le philosophe Bernard Stiegler. Elle « formera » ses élèves à la pratique des instruments d’improvisation collective avec en point d’orgue, une soirée spectaculaire. À Brugelette, Pairi Daiza proposera pour sa saison 2015, le « Jardin impressionniste », dans lequel les fleurs, les lumières, les couleurs rappelleront les œuvres des plus grands artistes du mouvement.

Charleroi. Le musée de la Photographie organisera une exposition des photos réalisées à sa demande par des photographes partis à la rencontre du territoire hainuyer. Il présentera aussi les images réalisées par trois photographes sur la transformation de la ville de Mons pour 2015. Charleroi Danses organisera une biennale de la danse au cours de laquelle une trentaine de productions seront présentées.

Mons. Les institutions de la Capitale culturelle ne sont pas en reste. Ainsi, la Fabrique de théâtre va réaliser durant toute l’année 2015 des « restitutions » publiques régulières, pluridisciplinaires (vidéos, lecture, théâtre,…) autour de l’influence des nouvelles technologies sur le quotidien. L’Orchestre royal de chambre de Wallonie aura en 2015 une programmation très riche et variée qui ira de la musique de chambre aux violons en passant par l’accompagnement d’un concert de Machiavel, pour les 40 ans du groupe. Le festival international des arts sonores, City Sonics offrira, du 10 au 27 septembre 2015, un parcours d’installations audio innovantes, poétiques et ludiques aux quatre coins de la Ville. Enfin, un sommet européen des arts appliqués se tiendra d’octobre 2015 à janvier 2016 et proposera des colloques, des concours, un festival de films…

Ailleurs. À Frameries, le Pass proposera, durant l’été 2015, un voyage original vers le futur avec des manipulations énergiques et des expériences décoiffantes. À Binche, le musée international du carnaval et du masque offrira à voir une exposition internationale, « Le Monde à l’envers », sur les mascarades et carnavals d’Europe et de Méditerranée. À Hornu, le Mac’s ouvrira ses 5.000 m2 aux œuvres de Christian Boltanski sur les habitants du Grand-Hornu. Non loin de là, le Grand-Hornu Images proposera une rétrospective inédite du designer Jasper Morrison.

Les institutions culturelles partenaires n’ont pas hésité à présenter des événements de grande facture pour Mons 2015, conscientes de l’occasion unique de drainer un public d’amateurs et de connaisseurs qui, s’il est conquis, pourrait ensuite revenir.

Plus d’infos : www.mons2015.eu

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une