Une société de services peut aussi « exporter »

Il n’y a pas que le diamant, le chocolat et la bière … La Belgique a d’autres atouts.

Temps de lecture: 3 min

Le secteur des services contribue à 69% du PIB en Belgique. Dans la Région bruxelloise, cette contribution du secteur tertiaire s’élève même à 90%. Cette prépondérance des services ne se traduit malheureusement pas dans le volume des exportations belges, calculé sur la seule base du flux de marchandises. L’activité internationale des entreprises de services, particulièrement pour la Région bruxelloise, est dès lors sous-représentée dans les chiffres.

Quoi qu’il en soit, nombre d’entrepreneurs de la construction, de sociétés de conseil de bureaux d’architectes et d’ingénieurs de cabinets d’avocats de bureaux d’études et d’agences de communication, etc. n’hésitent pas à quitter leur pré carré pour trouver de nouveaux relais de croissance.

Mais « internationaliser » des services (sous-entendu de la matière grise) n’est pas toujours aussi simple que d’exporter des produits ou marchandises. Les chemins sont moins bien balisés, voire pas du tout. Faire reconnaître localement des compétences intellectuelles ou un savoir-faire, c’est une autre paire de manches que de trouver un revendeur étranger pour des produits.

C’est dans cette optique que le service public Brussels Invest & Export vient de publier « Le vade-mecum de l’internationalisation des services ». On y retrouve quelques conseils pour exploiter un potentiel à l’étranger encore largement sous-estimé par nombre de PME.

1. Rendez-vous fréquemment sur place. Loin des yeux, loin du cœur : sans un produit tangible, vous avez intérêt à être fréquemment sur place pour maintenir la réputation de votre entreprise et la crédibilité de votre service.

2. Ne sous-estimez pas les barrières légales. Autant les barrières tarifaires et droits de douane sont généralement bien connus pour des produits, autant un certain flou règne en matière de services. L’Inde, par exemple, ne reconnaît pas le diplôme d’ingénieur belge. Il faut souvent obligatoirement passer par un partenaire local pour faire valoir une équivalence. En tant que société de services, votre seul atout, c’est votre personnel. Prenez garde aussi aux obligations légales en matière d’embauche, de détachement et de permis de travail.

3. Soignez votre travail de préparation. Brussels Invest & Export préconise de procéder à une analyse de faisabilité (existe-t-il un marché pour mon service dans ce pays ?) avant même de s’atteler aux premières lignes d’un plan d’internationalisation. Calculez large sur le plan financier, car les frais de voyage, d’assistance juridique ou de personnel sont toujours plus élevés qu’escomptés. Prévoyez aussi une bonne marge d’investissement car vu le caractère abstrait des services, les institutions financières se montrent souvent moins disposées à en financer et en assurer l’exportation.

4. Trouvez les bons partenaires et relais sur place, que ce soit à travers la participation à des salons internationaux et/ou l’intégration à un réseau d’entreprises du même secteur d’activité. Trouver un partenaire valable peut prendre plus d’un an. Et il faut ensuite entretenir la relation.

Les agences à l’exportation, que ce soit Brussels Invest & Export, l’Awex ou le FIT, disposent d’un réseau à forte valeur ajoutée d’attachés et de responsables sectoriels, qui sauront vous accompagner à l’international.

N’hésitez pas à frapper à leurs portes pour vous faire guider dans vos premiers pas à l’étranger, leurs services sont gratuits. Les régions offrent également des subsides souvent à concurrence de 50% pour s’entourer des conseils d’un expert, participer à des foires professionnelles, réaliser des offres pour des marchés publics internationaux ou effectuer des voyages de prospection hors de l’Union Européenne notamment.

Le vade-mecum de l’internationalisation des services » peut être téléchargé gratuitement sur www.brusselsinvestexport.be

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une