S'identifier S'abonner

Ce qu’a dit Bart De Wever aux francophones (vidéo)

Le résumé du message du président de la N-VA à l’opinion publique francophone.

Par la rédaction

Temps de lecture: 2 min

Le président de la N-VA Bart De Wever a placé ce mercredi une capsule vidéo sur son compte Twitter pour s’adresser directement à l’opinion publique francophone. Voici ce qu’il a dit.

« Je peux comprendre vos inquiétudes concernant les projets de mon parti. En outre, Elio Di Rupo refuse tout débat avec moi, mais n’arrête pas de m’attaquer personnellement, sans me donner la chance de répondre. C’est la raison pour laquelle je tiens cette fois-ci à m’adresser à vous. Nos propositions n’ont pas pour objectif de vous compliquer les choses ».

« Je veux que nous allions tous de l’avant : francophones et Flamands. Nous sommes confrontés à différents problèmes socio-économiques qui requièrent des solutions spécifiques. Nous vivons dans deux démocraties différentes, chacune reposant sur ses propres partis politiques, médias et institutions. Je veux faire cadrer la structure de ce pays avec cette réalité ».

« Le PS n’a pas amélioré votre quotidien »

« Mais je veux avant-tout régler les problèmes socio-économiques car les recettes du PS n’ont pas amélioré votre quotidien . Bien au contraire : là où le PS est le plus fort, le niveau de pauvreté et le taux de chômage sont les plus forts. 38 % ne peuvent faire face à une dépense imprévue de 1.000 euros. Un enfant wallon sur quatre et un enfant bruxellois sur trois vivent dans la pauvreté. Je trouve cela particulièrement grave ».

« Les chiffres ne mentent pas : le modèle du PS nuit à votre prospérité. Je veux donc vous proposer une alternative. Je veux garantir la prospérité et la sécurité sociale. Il faut pour ce faire relancer l’économie afin d’augmenter le nombre d’emplois et continuer à couvrir les frais de la sécurité sociale ».

« Je joue cartes sur table »

« C’est pourquoi nous devons récompenser les efforts de ceux qui travaillent et qui entreprennent, plutôt que de les pénaliser. Telles sont les valeurs que je défends. Et les propos que je tiens devant vous, sont exactement les mêmes que ceux que je tiens aux Flamands. Je suis honnête avec vous, je joue cartes sur table ».

« Je ne m’attends pas à ce que vous m’appréciiez après ce film. Je vous demande seulement de donner une chance à la N-VA. Et à vos élus je demande de respecter le choix de la démocratie flamande. Donnez-nous la chance de réformer ce pays afin que nous puissions prouver nos bonnes intentions »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP