Lourdes peines de prison pour 19 membres d’une filière jihadiste

Quinze hommes et quatre femmes étaient jugés par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour être partis combattre aux côtés des islamistes shebab somaliens, avoir tenté de rejoindre la Somalie ou la Syrie, ou avoir apporté un soutien logistique à la filière en organisant notamment des collectes en Belgique en 2011 et 2012.

Ils ont tous été reconnus coupables. La peine la plus lourde, 20 ans de réclusion, a été prononcée contre le dirigeant présumé de cette filière, Rachid Benomari, actuellement incarcéré au Kenya où il a été arrêté en juillet 2013.

Trois autres Belges qui l’avaient accompagné en Somalie où ils avaient rejoint les camps d’entraînement ont été condamnés à des peines de 3 et 5 ans de prison. Ils sont également détenus au Kenya.

Les quinze autres prévenus ont été condamnés à des peines allant de 10 mois à 6 ans de prison pour avoir fourni de l’argent et de faux documents d’identité à Rachid Benomari et à ses trois compagnons.

Les autorités belges s’inquiètent depuis des années du départ de combattants jihadistes, d’abord vers la zone pakistano-afghane puis vers la Syrie, plus rarement vers la Somalie. Plusieurs filières ont déjà été démantelées depuis 2011. Six membres d’une cellule de recrutement ont notamment été condamnés en juin 2012 à des peines allant jusqu’à huit ans de prison.