C’est officiel, Bart De Wever est candidat Premier ministre

Le président de la N-VA a fait officiellement acte de candidature pour le poste de Premier ministre dans le prochain gouvernement fédéral, mercredi soir lors de l’émission Terzake programmée sur la VRT.

« Vous dites que vous souhaitez former un gouvernement fédéral, souhaitez-vous aussi le diriger ? », lui a demandé la journaliste de Terzake. A plusieurs reprises, le président de la N-VA répond : « « Je n’exclus plus rien en ce moment. » Précisant aussitôt « avoir déjà dit plus ou moins cela ». Mais, estime le bourgmestre d’Anvers, il était temps « d’apporter cette clarification quelques jours avant les élections. »

A noter que Bart De Wever ne réclame pas le poste de Premier ministre. « Nous verrons bien ce que décidera l’électeur. Je peux m’imaginer un contexte dans lequel je serais contraint d’occuper le poste, je peux également en imaginer d’autres », a indiqué l’homme fort des nationalistes flamands.

« Si je peux disposer d’une coalition logique mais qu’ils me disent que je ne peux pas en être, c’est un petit prix à payer. En revanche, si on me dit que je ne peux bénéficier de cette coalition que si je la dirige moi-même, ce sera un autre prix. L’électeur décidera dimanche », a précisé le bourgmestre d’Anvers.

Bart De Wever avait déjà déclaré le mois passé sur l’antenne de TVBrussel qu’il était disponible pour ce poste, contredisant ses affirmations de 2013 où il jurait qu’il resterait bourgmestre d’Anvers jusqu’à la fin de son mandat, en 2018. En septembre 2013, le chef de file des nationalistes s’était encore énervé lors d’une interview accordée à Gazet Van Antwerpen : « Non, je ne suis pas disponible pour le poste de Premier ministre. Combien de fois devrais-je encore le répéter ? » C’était il y a huit mois. Une éternité en politique.