S'identifier S'abonner

Grand Baromètre: la N-VA sous la barre des 30%

Quelles sont les intentions de vote pour le fédéral, à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre, à quelques jours du scrutin ? Voici les résultats de notre sondage.

Par Martine Dubuisson , Pierre Bouillon et David Coppi

Temps de lecture: 5 min

Le MR qui dépasse le PS à Bruxelles et la N-VA qui repasse sous la barre des 30 % pour la première fois dans un de nos sondages depuis les élections de 2010 : tels sont les principaux enseignements du Grand Baromètre RTL Ipsos Le Soir. En Wallonie, tous les partis traditionnels trinquent, mais le PTB et le PP n’en profitent pas et sont également à la baisse.

Flandre : la N-VA se tasse

C’est l’enseignement de notre baromètre en Flandre : pour la première fois depuis les élections de 2010, la N-VA est annoncée sous la barre des 30 %, à 29,8 %. C’est 3 % de moins qu’en avril, une baisse notable mais correspond à la marge d’erreur (3,1 %). L’impression qui domine est donc que le parti nationaliste pourrait refaire globalement son score de 2010 sans (gère) plus.

Deuxième leçon : le recul nationaliste ne bénéficie pas au CD&V, pointé à 17,1 % contre 17,6 % en avril et 17,3 % en 2010. Mais la grosse majorité des sondés flamands l’ont été avant le décès de Jean-Luc Dehaene ; notre baromètre ne mesure donc pas l’impact potentiel de ce décès sur le CD&V.

Ce sont le SP.A (+ 1,5 %) et le VLD (+ 0,7 %) qui semblent partiellement profiter du recul de la N-VA… mais ces hausses légères se situent dans la marge d’erreur et ne sont donc pas significatives. Reste que les deux partis dépassent leur score de 2010.

Enfin, Groen confirme sa bonne santé avec 8,4 % (contre 6,9 % en 2010) ; le Vlaams Belang et (surtout) la Lijst Dedecker continuent à s’écraser ; le PVDA (PTB flamand) obtient 3,4 %. Dernier élément : le nombre d’indécis n’est plus que de 22 %, contre 27 % en avril. (Ma.D.)

Bruxelles : le MR devant, le PS recule

Changez ! Le PS devançait le MR en avril dernier, et de belle façon. Le MR devance le PS en mai, et de belle façon… Leçon ? Prudence ! Ceci est un sondage, pas l’élection. Quoi qu’il en soit, le « Grand Baromètre » réalisé du 12 au 18 mai attribue 20,8 % des intentions de vote au MR, en progrès de 0,5 % par rapport à l’édition d’avril. Un résultat dans la droite ligne de ceux obtenus par Didier Reynders pour ce qui concerne les « ministres-présidentiables », publiés jeudi. Deuxième, le PS est à la peine, reculant de plus de 4 % par rapport à avril. Les socialistes se consoleront d’apprendre que l’« intervalle de confiance » pour ce qui les concerne (Ipsos repère les scores minimum et maximum attendus sur la base de l’échantillon utilisé pour réaliser le sondage) est relativement ample : de 15,2 % à 21,2 %, alors qu’il est le suivant pour le MR : de 17,6 % à 24 %. Ce qui laisse une marge d’incertitude.

Loin derrière, mais très en forme, le FDF se confirme comme un candidat aux affaires dans l’hypothèse d’une tripartite francophone à Bruxelles après le 25 mai. Le parti amarante, issu du divorce à la fin 2011 au sein de la famille MR-FDF, dépasse ainsi pour la première fois Ecolo et le CDH. Les « petits partis » ? En… baisse ! Le Parti populaire comme le PTB. (D. Ci)

Wallonie : tous les partis trinquent… sauf le FDF !

Et tout le monde en prend sur le crâne – tout le monde. A quelques jours du scrutin, la plupart des partis sondés fléchissent en Wallonie, par rapport à notre dernier sondage d’avril. Tout le monde régresse, donc, et les bénéficiaires de cette situation sont le FDF (+ 2 points) et des formations de bas de tableau, qui barbotent très en dessous des 5 % (le seuil qu’il faut obtenir au scrutin pour envoyer des élus au parlement).

Le PS ne profite pas de la campagne. Depuis novembre, il stagne aux alentours de 28 %. Il est stable. Même observation pour le CDH : il reste constant (il ne perd que 0,4 point) et semble consolider son statut de 3e parti derrière le PS et le MR. Le MR, parlons-en : il enregistre le recul le plus significatif du tableau (- 2,3 points par rapport à notre sondage d’avril). Peut-être paie-t-il une campagne un rien erratique (la polémique sur sa réforme fiscale, jugée impayable ; son empathie avec la N-VA, tardivement démentie…).

Ecolo, lui, subit un recul de 1,8 point. L’écart se creuse ainsi avec le CDH (ils sont désormais distants de 4 points…) alors que les deux partis avaient été longtemps au coude-à-coude. Clairement, Ecolo semble directement pénalisé par sa participation au gouvernement régional wallon Olivier et, singulièrement, par le dossier du photovoltaïque, que l’électorat wallon associe fermement aux verts.

Chute aussi, au PTB et au PP. S’agissant du PTB (- 0,9 %), on pourrait se dire a priori que la contre-offensive du PS commence à payer (attention au danger d’éparpiller la gauche et d’offrir un boulevard à la droite). Mais le PS ne bénéficie pas du tassement de l’extrême gauche. On en déduira que le PTB atteignait en avril un pic avec, alors, quelques apparitions fortes de son porte-parole Raoul Hedebouw.

S’agissant du Parti populaire (-1,3 point) : le parti de l’avocat Modrikamen avait juteusement profité du ralliement de Luc Trullemans, l’ancien et populaire présentateur de la météo sur RTL. Mais la nouvelle de ce ralliement passée, Trullemans s’est peu montré (c’est un euphémisme) et le parti n’a pas réussi à faire fructifier son apport.

Au fond du classement, on trouve les bénéficiaires de l’effondrement (quasi) général des partis. Si la greffe du FDF en Wallonie semble prendre, on reste tout de même dans un score très modeste. Les autres bénéficiaires sont le Rassemblement Wallonie-France (désormais crédité de 1,7 %), des Debout les Belges (2,7 %), de la Droite (1,3 %), Nation (0,6 %) ou de BUB (1,1 %). Tous en hausse, ils broutent les pourcents perdus par les grands et moyens partis, mais, comme on le voit, tous restent à distance du seuil fatidique des 5 %. (P. Bn)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Oeuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP