Accueil

La BNB conseille de baisser les pensions: «Indécent», pour le PS

Le PS a réagi à l’étude de la BNB prônant des économies sur les pensions pour atteindre les objectifs budgétaires fixés par la Commission européenne.

Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Les instruments recommandés (pour assainir les finances publiques et relancer la croissance, NDLR) à propos desquels il n’y a guère de doute et pour lesquels il existe une marge pour prendre des mesures sont les suivants : une diminution des dépenses de pension et des subventions et une réduction des allocations de chômage. » L’auteur de ces quelques lignes « détonantes » ? La Banque nationale de Belgique (BNB). L’étude qu’elle vient de publier sur son site Internet vise à cerner l’effet à court et long termes des différentes mesures à prendre pour assainir nos finances publiques. D’ici à 2017, ce sont pas moins de 14 milliards d’euros qui devront encore être trouvés pour atteindre les objectifs dictés par la Commission européenne en matière de réduction des déficits et de trajectoire budgétaire.

>> Les détails ici.

Le PS a réagi par voie de communiqué à cette information relayée par Le Soir. « Inacceptable, inadmissible et indécent », estime Paul Magnette. Pour le président du PS Paul Magnette, au contraire, il faut augmenter les pensions pour permettre à tous les pensionnés de vivre décemment en mettant à contribution ceux qui ont les épaules les plus larges : « Ce n’est pas une caricature d’affirmer qu’il faut taxer les rentiers plutôt que demander aux caissières ou aux maçons de travailler plus longtemps : c’est une simple question de justice ! ». Et d’ajouter : « Il est clair, pour le PS, qu’il faut pour notre pays un projet budgétairement responsable pour ne faire peser la charge sur les jeunes générations. Mais c’est en relançant l’activité au moyen d’une véritable « relance sociale » et d’une amplification des dynamiques de développement initiés en Wallonie, à Bruxelles, et au Fédéral que l’on y parviendra, pas en détruisant notre sécurité sociale. »

Ecolo : « Dans la lignée de mesures décidées par le gouvernement fédéral sortant »

Ecolo a également dénoncé l’étude de la BNB, rejetant « ces hypothèses délétères » qui « s’inscrivent dans la lignée de mesures décidées par le gouvernement fédéral sortant ».

Ecolo promet aux « forces politiques » qui s’engageraient à les soutenir dans le cadre de la formation du gouvernement fédéral une opposition d’autant plus farouche que l’ensemble des partis défendaient jusqu’il y a peu la revalorisation de la pension minimum à 1.300 euros.

Les verts ne nient pas la nécessité de renouer avec l’équilibre budgétaire et de prendre en compte les coûts du vieillissement de la population. Mais d’autres pistes sont sur la table, rappellent les parlementaires Georges Gilkinet et Zakia Khattabi, et notamment la « gestion rigoureuse » des finances publiques, une « lutte effective et efficace contre la grande fraude fiscale », une « meilleure contribution des revenus de la spéculation », etc.

Ecolo demandera à la rentrée parlementaire une réunion des commissions des Finances et des Affaires sociales afin que la Chambre puisse se saisir de ce débat.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une