Ne pas confondre burn out et saturation cognitive