Près de 30% des enfants espagnols en dessous du seuil de pauvreté

Près de 30 % des enfants vivent sous le seuil de pauvreté en Espagne, pays en crise qui reste « très loin » de la moyenne européenne en matière d’investissements pour la protection de l’enfance, selon un rapport de l’Unicef publié ce mardi. « Si nous n’investissons pas dans l’enfance, (…) nous risquons de devenir un pays avec toujours moins d’enfants et toujours plus inégalitaire », a mis en garde Marta Arias, responsable de l’enfance du comité espagnol de l’Unicef, lors de la présentation du rapport à la presse. Au total, dans le pays, 2,306 millions d’enfants (27,5 %) de moins de 18 ans vivent en dessous du seuil de pauvreté. Avec la crise, le nombre total de foyers avec des enfants dans lesquels aucun des adultes ne travaille a augmenté de 290 % entre 2007 et 2013, souligne l’étude. Et l’Espagne reste en retard dans la réduction des inégalités qui touchent particulièrement les enfants. Le gouvernement a commencé à incorporer dans un plan national d’action 2013-2016 la recommandation européenne « investir dans l’enfance » adoptée en février 2013 et destinée à réduire les inégalités sociales, relève l’organisation. « Cela suppose un pas dans la reconnaissance du problème de la pauvreté infantile en Espagne ». Mais, ajoute l’Unicef, le plan « pâtit d’un manque de moyens économiques suffisants et de mise en œuvre de mesures spécifiquement destinées à l’enfance ».