Les dirigeants de la Fifa profitent du Mondial pour discrètement doubler leur salaire

Un nouveau coup porté à l’image d’une fédération toute-puissante aux pratiques controversées.

Temps de lecture: 1 min

Selon les informations du Sunday Times, 25 dirigeants de la Fifa auraient profité du Mondial pour s’accorder une généreuse augmentation de… 100 % de leur salaire. La raison ? Le comité d’éthique de la fédération internationale avait recommandé au comité exécutif de renoncer au système de primes accordées à chaque grande compétition. Un Mondial, par exemple, pouvait être synonyme de la coquette somme de 147.000 euros (200.000 dollars). De quoi entacher l’image de la toute-puissante fédération, déjà très décriée pour les dépenses liées à la Coupe du monde au Brésil.

Se rangeant aux sages recommandations, les dirigeants ont donc supprimé ces primes, mais non sans une substantielle compensation salariale : la paie annuelle des responsables a doublé, explique un des membres de comité exécutif sous couvert d’anonymat, passant donc de 100.000 à 200.000 dollars.

Selon les documents mis à disposition du Sunday Times, les membres du comité exécutif – outre les avantages « classiques » qui leur sont accordés (défraiement d’hôtels de luxe, voyages, frais de bouche, etc) – jouiraient de la possibilité de se voir remettre leur salaire en cash sous enveloppe.

Le Sunday Times était déjà à l’origine des révélations sur de forts soupçons de corruption des dirigeants de la Fifa dans l’attribution du Mondial au Qatar (2022).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une