Au Liban, le fardeau des réfugiés syriens peut provoquer une «dissension»

Temps de lecture: 1 min

Le ministre libanais des Affaires étrangères, Gebrane Bassil, a mis en garde ce vendredi contre une «dissension entre Libanais et Syriens» si aucune solution n’est trouvée au problème des réfugiés syriens, qui représentent plus du quart de la population. «La situation est devenue presque explosive (...) et elle pourrait provoquer une dissension entre Libanais et Syriens», a-t-il dit. Jeudi, l’ONU a publié un rapport indiquant que le nombre de ces réfugiés pourrait atteindre à la fin de l’année 1,5 million de personnes, soit plus du tiers de la population libanaise. «C’est comme si toute la population de Roumanie, soit 19 millions de personnes, émigraient au Royaume-Uni ou en France, qui ont une population de 63 et 67 millions d’habitants respectivement», a expliqué M. Bassil lors d’une conférence de presse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une