Dopage: 16 ans après, Blijlevens et Voskamp avouent

Les Néerlandais Bart Voskamp et Jeroen Blijlevens ont été impliqués dans un trafic d’EPO lors du Tour de France de 1998. Les deux anciens coureurs de l’équipe TVM l’ont reconnu au cours d’une émission télévisée néerlandaise « Andere Tijden Sport », qui sera diffusée jeudi soir.

En mars 1998, un camion de la formation TVM fut arrêté avec dans son chargement 104 ampoules d’un produit interdit. Lorsque la nouvelle éclata au grand jour trois mois plus tard sur le Tour de France, le directeur sportif Cees Priem, le soigneur Jan Moors et le médecin de l’équipe Andrey Michailov, furent mis en examen par la justice française.

Seize après, Voskamp et Blijlevens avouent à présent que les produits, de l’EPO, leur étaient destinés. Pour Voskamp, c’est la première fois qu’il reconnaît avoir eu recours à du dopage. « Une partie de ces produits retrouvés étaient malheureusement destinés à mon usage personnel », a expliqué Voskamp.

Selon Blijlevens, qui a reconnu avoir acheté les produits dopants et les avoir lui-même cachés dans le camion, son directeur sportif Cees Priem n’était pas au courant de ce trafic. L’an dernier, l’ancien sprinter de poche néerlandais avait déjà reconnu dans une lettre ouverte avoir eu recours à du dopage au cours de sa carrière de coureur cycliste.